A LA UNE Actualité Burkina Politique

Politique : Le FPC/yelemani à 22 ans

17 Mai 2000_17 Mai 2022, voilà vingt et deux ans que notre parti le FPC/yelemani contribu à l’animation de la vie politique du Burkina Faso. A l’occasion nous voudrons rendre un vibrant hommage au défunt président fondateur en la personne de Ibrahim Tahirou ZON. Intrépide, créatif, battant et homme de toutes les situations, arraché à notre affection le 05 Janvier 2021. Qu’il repose en paix dans la grâce de dieu.

Chers compatriotes engagés, actuellement la situation de notre nation nous interpelle tous. Le FPC/yelemani animateur toujours fidèle à son engagement,(bien être du peuple burkinabè) est aujourd’hui plus que jamais engagé à apporter son expertise dans le cadre de l’enracinement de la démocratie au Faso.

En depis de nombreux acquis dans la mise en œuvre du programme de société du président Rock Marc Christian KABORE, des défis multiples alimentent les craintes et provoquent des mécontentements de certains compatriotes au point de compromettre la paix et la cohésion sociale.

Le constat est que les burkinabè demeurent inquiets et insatisfaits de leur vécu quotidien pour des raisons qui tiennent principalement à la dégradation de la sécurité et de la cohésion sociale, à une gouvernance jugée défaillante et partisane,enfin à la portée limitée des effets et impacts des politiques publiques.

C’est en réponse à ces préoccupations que notre parti a choisi d’articuler son action autour des axes majeurs suivants :
* Le devoir de relever le défi sécuritaire
* L’exigence de palier l’éffritement de la cohésion sociale
*L’obligation d’instaurer une gouvernance plus vertueuse
* La nécessité de renforcer le développement du capital humain
* La volonté de dynamiser l’économie nationale et la Fronde contre la corruption et la vie chère.

La paix et la sécurité constituent la condition indispensable à la mise en œuvre et à la consolidation des actions de développement d’un pays.

Malheureusement, depuis 2015 des actes de violences ont émaillé notre pays. Des attentats meurtriers,la destruction des édifices publics, enlèvements et prises d’otages, parfois suivis d’exécutions sommaires,attaques contre les unités de forces défense de sécurité et des forces de sécurité intérieure et paramilitaires, mettant en péril le bon vivre,la paix et la sécurité.

Vous constaterez avec nous l’accentuation des attaques terroristes rendues possibles par la conjugaison de facteurs internes et externes tel que le maillage encore insuffisant du territoire national en service de sécurité,la faible implication des populations dans les stratégies de défense et de sécurité (discutable par endroit) ainsi que la porosité de nos frontières nationales.

Nous devons rester par conséquent stoïque et déterminés à vaincre de part notre patriotisme dans nos veines,le courage,les moyens et l’opiniâtreté nécessaire pour être à la hauteur des défis posés par l’hydre terroriste.

Nous restons convaincu que c’est cette détermination qui animé nos VDP et des FDS qui se battent contre la barbarie et pour le triomphe de la paix.

Le FPC/yelemani leur rend un vibrant hommage. C’est aussi l’occasion pour nous d’adresser nos sincères remerciements à tous ceux qui apportent leurs concours précieux à la lutte contre le terrorisme sans rien attendre en retour.

A cet instant précis nous avons une pensée, forte compassion pour les proches inconsolables qui vivent dans la douleur et la peine ainsi provoquée. À l’endroit de tous les blessés,nous leurs formulons nos vœux de prompt rétablissement.

Face à cette barbarie d’une autre époque,il faut l’union sacrée de tous comme l’affirmait Feu Thomas SANKARA : » notre peuple uni et mobilisé constitue une force inébranlable,une puissance capable de prendre en main son propre destin ».

Dans ce sens nous voudrions insister sur notre devoir de nous mobiliser comme un seul homme pour repousser l’ennemi Commun.

Nous devons nous convaincre que la lutte contre le terrorisme est un combat de longue haleine comme l’avaient dit le Président Rock Marc Christian KABORE et le lieutenant colonel SANDAOGO dans son livre.

Tout en apportant des réponses appropriées en temps et heure aux actions destructrices de ces criminels,nous devons travailler à consolider durablement les bases de notre victoire certaine.

Mus par ces principes, notre parti apportera toutes les réponses nécessaires à l’amélioration des actions de nos FDS sur le terrain.

À cet instant précis de notre propos, nous voulons lancer un appel solennel à tous les burkinabè de tous bords pour un sursaut national. En effet, la dégradation Progressive de la situation sécuritaire dans notre pays a des conséquences néfastes énormes sur notre vivre ensemble. Elle est en train de saper progressivement certaines de nos valeurs fondamentales, légendaires ; comme notre tradition de tolérance, d’hospitalité et de coexistence pacifique au sein des communautés.

Vingt et deux (22) ans dans la vie d’un parti politique comme le FPC/ yelemani, nous disions sans fausse modestie que c’est un challenge. Évidemment tout n’a pas été rose, mais naturellement au cours de ces deux décennies nous avons appris que les jugements nous maintiennent plus fort, l’échec nous garde humble et le succès nous garde plus brillants.

Parfois on est pas satisfait de notre parcours, alors t nombreuses personnes dans notre monde rêvent de pouvoir vivre notre parcours.

Quand on célébrait notre entrée à l’hémicycle en 2002, nous n’avions jamais imaginé qu’on allait faire vingt ans hors de l’hémicycle.

Naturellement le parti est maintenant bien mature et plus que jamais engagé et adoubé prêt à retourner à l’assemblée nationale aux prochaines consultations de 2025.

C’est pourquoi nous voudrions inviter tous les patriotes épris de paix, liberté et justice à rejoindre le FPC/yelemani afin qu’ensemble dans un élan de solidarité apporter notre contribution modeste soit elle à l’effort de développement de notre cher pays pour le mieux être du peuple burkinabè.

Le FPC /yelemani salut la résilience du peuple burkinabè face à la pandémie du COVID, réitère ses encouragements au corps médical,aux FDS et à tous ceux qui ont lutté et luttent au quotidien contre cette crise, et rappel de ne pas baisser les bras.
Le FPC/yelemani saisi cette perche pour déplorer de coup de force des éléments de corps habillé pour déstabiliser notre démocratie en construction avec une argumentation qui ne tient pas la route.

Quand dans un mémoire de soutenence ou un livre l’auteur dit que l’hydre terroriste est une guerre asymétrique qui ne pourra prendre fin avant dix ans semble t il ,vient avec arme à l’épaule bouleverser l’ordre républicain pendant qu’il avait été promu à un poste de responsabilité qui était de booster le terrorisme hors de nos frontières, lorgnait plutôt le fauteuil de Kosyam.
Cent et plus après le slogan de prise de pouvoir,le constat est plus que alarmant.
Messieurs,sortez nous du bourbier,car la promesse est une dette.

Le FPC/ yelemani interpelle une fois de plus pour la libération du président Rock Marc Christian KABORE.

De quel sécurité parlez vous ? Ceci est une vraisemblablement une séquestration qui ne dit pas son nom.

En 1958 De Gaulle avait dit en Guinée : prenez votre indépendance avec toute les conséquences.

Rock vous a offert le pouvoir tant envié sans problème, alors gérez le et rendez lui sa liberté.

Quand on veut raccommoder une bisure on n’en rajoute pas.

Le combat est ailleurs,s’il vous plaît ne vous trompez pas de cible.

Écoutez l’hymne du wassoulou:
*si tu ne peux organiser diriger et défendre le pays de tes paires, fait appel aux hommes plus valeureux.
*Si tu ne peux dire la vérité en tout lieu et en tout temps, fait appel aux hommes plus courageux
*Si tu ne peux être impartial, cette le trône aux hommes justes
* Si tu ne peux protéger ton peuple et braver l’ennemi, donne l’arme aux femmes elles t’indiqueront le chemin
*Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées donne la parole aux griots.
Le peuple l’observe et attends résultats.

Sans occulter le jugement, la manifestation de la vérité sur l’assassinat crapuleux de notre idole et de ses compagnons,(rappel 17 Mai 1984) date choisie pour son idéologie. Nous saluons la clairvoyance et le travail abattu mai aussi et surtout le verdict pédagogique.

Au moment où tout le monde a la main sur le cœur retenant souffles pour les travailleurs de la mine de Perkoua,nous exprimons tout notre soutien aux équipes et familles et souhaitons plus de peur que mal.
Joyeux anniversaire au FPC/yelemani et tous ses militants et sympathisants.

Vive le FPC/yelemani
Vive le Faso.
Le président par intérim
1er vice président national chargé de la formation politique.
Moussa SOUARE.

ARTICLES SIMILAIRES

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 29 juin 2022

INFOWAKAT

Cohésion au sein des FDS : Le message des ministres de la défense et celui de la sécurité

INFOWAKAT

Burkina : Un otage polonais délivré par les FDS burkinabè

INFOWAKAT

Togo : 13 morts dans un accident

INFOWAKAT

Sécurité : Exercice militaire à Ouagadougou le jeudi 30 juin

INFOWAKAT

Sénégal : Plusieurs migrants tués dans l’incendie d’une pirogue

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR