A LA UNE Actualité Articles Burkina Politique

Politique : L’opposition propose l’opération BoriBana

L’opposition propose au gouvernement une opération de riposte « BoriBana » pour venir à bout de la crise humanitaire causée par les attaques terroristes. Elle s’est également prononcée sur le prélèvement de manganèse de la mine de Tambao. C’était ce mardi 09 juillet 2019 lors du traditionnel point de presse de l’opposition.

Les villages des régions du Sahel, Centre-Nord, l’Est et du Nord se vident chaque jour de leurs populations qui trouvent refuge dans les chefs-lieux de ces provinces. Selon le maire de Barsalogho, on y dénombre plus de 27 milles personnes déplacées. L’opposition estime que le gouvernement n’apporte pas assez son assistance à ces personnes.

Et si rien n’est fait selon elle, « les zones dites sûres par les déplacés vont connaitre des surpopulations et nous ne sommes pas sûr d’avoir toutes les armes pour faire face à cela ».

Dienmdoda DICKO

« Un afflux massif des populations vers le centre va causer des problèmes. On le constate avec ces refugiés qui sont déjà là et qui sont presque laissé à eux-mêmes », martèle le 4e vice-président de l’UPC, Amadou Diemdioda Dicko.

L’opposition politique interpelle donc le gouvernement à renforcer sa capacité de réaction par rapport à ces attaques. Il l’invite donc à initier une opération dénommée « BoriBana » ( la fuite est terminée).

Cette opération consistera selon l’opposition à mener une vaste opération de sécurisation des zones attaquées. A réinstaller et à renforcer l’administration avec des moyens sécuritaires forts dans ces zones. Et à instaurer des plans de ripostes et de résilience impliquant la population.

Amadou Diemdioda Dicko se réjoui par ailleurs de l’inauguration d’un bureau des Nations unies à Kaya dans le cadre de la réponse à l’urgence humanitaire. Il espère que cet accompagnement ira au-delà de l’assistance et permettra un retour des populations sur leurs terres.

Pour ce qui concerne le prélèvement de manganèse de la mine de Tambao, il est inconcevable selon l’opposition que le gouvernement trouve des moyens d’escorter des minerais mais, se montre incapable de sécuriser les habitants de Markoye.

L’opposition estime que les informations fournies par le ministère des mines sont incomplètes. Le ministère a fait savoir que les produits issus de la vente seront déposés au greffe du Tribunal de commerce de Ouagadougou. A en croire toujours les membres de l’opposition, ledit ministère a fait savoir qu’i permettra aussi de désintéresser les ex- travailleurs et les créanciers de la société Pan African Tambao.

« Les Burkinabè voudront savoir à combien s’élèvent les dettes envers les créanciers et les ex-travailleurs et combien valent les 40 milles tonnes de manganèse prélevés », indique le 4e vice-président de l’UPC, Amadou Diemdioda Dicko.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : le Synatic dénonce un « piratage » d’images à la RTB

Infowakat MEDA

Tribunal de l’actualité : Les policiers et militaires radiés convoqués à la barre

Infowakat MEDA

Côte d’Ivoire : La CPI fait appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Nafissiatou VEBAMA

Marche UAS : ce qui s’est passé montre que nos dirigeants sont les mêmes (UAS)

Infowakat MEDA

Burkina : Le fonds minier disponible en septembre ( ministre du commerce)

Infowakat MEDA

Ougadougou : le maire n’autorise pas la marche meeting du 16 septembre

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR