A LA UNE Actualité Brèves Burkina Politique

Politique : « Notre soutien au MPP n’est pas un soutien de façade », (B.Sankara)

L’Union pour la renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) réaffirme son soutien au président Rock Kaboré pour l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 ce 30 juillet 2020. Le parti opte pour la rupture dans la gouvernance afin de relancer le développement du Pays.

« Nous soutenons le président Rock Marc Kaboré. Le parti, dont le programme est bâti sur une alternative Sankariste, espère qu’une gouvernance plus vertueuse soutiendra l’action du président dont la vision est de bâtir avec le peuple, un Burkina de démocratie et de progrès économique », déclare Bénéwendé Sankara, le président de l’UNIR/PS

Pour maitre Bénéwendé Sakara, il y a une convergence de point de vue politique et idéologique entre le MPP et l’UNIR/PS, c’est l’action sur le terrain qui diffère. « Notre soutien au MPP n’est pas un soutien de façade parce que nous sommes un parti de loyauté. Nous engageons l’UNIR/PS et ses militants pour que les 5 prochaines années, on sente que la paix est revenue et que le développement peut se faire », dit-il.

Néanmoins, il précise que l’UNIR/PS ira aux élections législatives sous sa propre bannière.

Le parti de l’œuf souhaite qu’il y ait une véritable rupture dans la gouvernance. Laquelle gouvernance a toujours fait l’objet de dénonciation par le parti. « Nous avons dit que les pratiques que nous avons combattues sous le régime de Blaise Compaoré se poursuivent. Conséquence, l’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser. Ces tares remettent en cause tous les efforts du président Rock Marc Christian Kaboré ».

La situation que connait le Burkina Faso, interpelle les acteurs et le premier chef de la classe politique en occurrence celle progressiste. « Il est donc utile que toutes les forces progressistes de notre pays, prennent de nouveaux engagements et se regroupent dans une unité d’action pour une gouvernance de rupture d’avec les anciennes pratiques ».

Question élection, maître Sankara estime que tout est prêt pour que les élections se tiennent. « Tous les acteurs qui entrent en ligne de compte dans l’organisation des élections sont prêts en commençant par la CENI. Rien n’indique que le chef d’Etat s’est dédié de cet engagement officiel d’aller aux élections à bonne date », argue t-il.

Nafisiatou VEBAMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Éducation : Déterminer des stratégies pour une alimentation équilibrée des enfants en âge scolaire

REDACTION

Concours directs session de 2020 : Le délai d’inscription prolongé

INFOWAKAT

Burkina : 60 ans d’indépendance, quel bilan ?

INFOWAKAT

Région de l’Est : des VDP mettent en déroute des HANI

INFOWAKAT

COVID19-BF : 08 nouvelles guérisons à la date du 03 août

INFOWAKAT

Liban: le bilan s’alourdit à Beyrouth avec 135 morts et près de 5 000 blessés

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR