A LA UNE Actualité Burkina Politique

Politique : Sam Raogo Michel démissionne de l’UPC

Par lettre en date du 14 octobre 2020 Sam Raogo Michel a déposé sa démission de l’union pour le progès et le changement (UPC).

Monsieur le président c’est en ayant le coeur serré mais dans l’impossibilité de réprimer ce qui est au fond de moi-même que je viens vous signifier qu’à compter de cet instant, j’ai décidé de l’UPC et de renonce subséquemment à mon poste de

-premier secrétaire national adjoint du BPN. chargé des finances, du budget et des comptes publics;

-Secrétaire chargé de la mobilisation de la sous-section de l’arrondissement 10 de Ouagadougou;

-Délégué général du comité de base du secteur 43 de Ouagadougou.

Me refusant de revenir ici sur les réprobations faites à l’endroit de la haute hiérarchie du parti en raison d’une gouvernance en mal d’éclairage, je reconnaitre humblement ma part de responsabilité dans les échecs collectifs ayant émaillés la vie du parti ces dernières années. De même, je me réjouis des succès éclatants enregistrés aux côtés d’autres forces républicaines dans la recherche d’un mieux être  pour ce pays qui nous est si cher. J e suis particulièrement fier d’avoir été des grands combats aux côtés de camarades pour qui j’ai un grand respect à commencer par vous-même.

Hélas, aujourd’hui ma conviction est établie qu’il est temps que nos chemins se séparent en politique pour être mieux tracés.

En prenant cette lourde responsabilité je n’ignore pas son lot de déception voir de découragements, d’incompréhensions et de sentiment d’abandon chez bien de camarades et de personnes de différentes sphères auxquelles j’appartiens. C’est pourquoi je leur demande pardon car je préfère  une fois de plus ne pas m’étaler sur les raisons de mon départ. Comme le dit la sagesse ” si j’avais les mains pleines de vérité, je me garderai de les ouvrir.

Toutefois, je tiens à souligner avec force que les questions des “votes primaires” qui est devenu l’argument massue pour justifier les départs constatés est trop facile te constitue un manque de respect vis à vis des camarades qui, depuis près d’une décennie pour certains d’entre eux, ont bravé tous les dangers au péril de leur viepour avancer sur le terrain de la lutte politique avec vous. Il s’agit à mon avis, d’un manque d’objectivité voire d’un vlontaire aveuglement sur les problèmes pointés.

Me concernant particulièrement, je n’ai jamais fait d’un poste électif (local ou national), une préoccupation depuis mon adhésion à l’UPC en juillet 2010. Au contraire, j’ai toujours prôné la recherche de la cohésion et la vraie camaraderie au sein du parti en travaillant à révéler d’autres leaders. Par exemple en 2016 j’ai décidé volontairement de ne pas briguer de poste de conseiller municipal afin de donner la chance à d’autres au moment où la guerre de positionnement faisait rage. J’ai poussé le sacrifice en acceptant d’être le Directeur adjoint de campagne municipale de 2016 à Ouagadougou alors que je n’étais pas candidat.

C’est pour pour dire que contrairement à ce qui est véhiculé  l’endroit  de gens de bonne foi, dans le but de diaboliser les camarades qui partent, les causes profondes de ces défections demeurent et se renforcent jour par jour en dépit du ravalemnent de façade opéré pour donner une apparence d’embellie.

Je vous souhaite bon vent et vous prie de bien vouloir recevoir ma lettre de démission et d’en tirer toutes les conséquences de droit y attachées.

Sam Raogo Michel

ARTICLES SIMILAIRES

Législatures au Burkina : de Arsène Yé Bongnéssan à Alassane Bala Sakandé

INFOWAKAT

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

INFOWAKAT

Nécrologie : Bila Charles KABORE père du président du Faso n’est plus

INFOWAKAT

Sahel : Un missionnaire américain enlevé au Niger

INFOWAKAT

Pour l’inclusion de la femme dans la construction de la sécurité et paix, l’Association Development by Young People s’engage.

INFOWAKAT

Maouloud 2020 : la journée du 29 octobre déclarée chômée et payée

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR