Actualité Articles Burkina Sécurité

Présidence G5 Sahel : le Niger passe le témoin au Burkina Faso

« Sécurité et développement ». C’est sous ce thème que le Burkina présidera en exercice le 5eme sommet du G5 Sahel le 05février 2019. Le G5 qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Tchad a tenu une réunion à laquelle ont participé les ministres en charge de l’économie et du développement, de la défense et des affaires étrangères ce 03 février dans la salle de conférence de Ouaga 2000. Cette réunion a pour objectif principal de poser les bases de la tenue de ce 5ème sommet au cours de laquelle le Burkina Doit prendre le flambeau pour l’année 2019.

Présidée par KANE Aichatou Boulama, ministre nigérienne du plan, le but de cette réunion de ministre était de se pencher sur les conclusions des travaux des experts sur les sept points essentiels dont :

  • le programme de travail annuel de 2019 ainsi que le projet de budget 2019
  • le cadre de suivi de la conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fond sur le programme d’investissement prioritaire (PIP) 2019-2021
  • le rapport d’audit organisationnel du secrétariat permanent,
  • et le bilan de la présidence nigérienne du G5 sahel.

Mais « au-delà des questions inscrites à l’ordre du jour, il nous faudra aborder les problématiques de la recrudescence des conflits intercommunautaires qui perturbent la quiétude de nos populations et de l’impact de insécurité sur la scolarité de nos enfants ».

Sous la présidence du président nigérien Mahamadou Issoufou en 2018, le G5 Sahel étant sur le front du développement et la sécurité, a pu parvenir à des avancées significatives notamment sur « l’opérationnalisation de la force conjointe, ainsi que sa composante renseignement » selon la ministre nigérienne Boulama.

Il n’est pas question de problème de financement

Plus de « 2 milliards d’euro pour le financement de 40 projets de développement dans les secteurs de l’agriculture, de l’hydraulique, de l’élevage et les infrastructures de transport et d’énergie ». C’est ce qu’enregistre la conférence des partenaires et bailleurs de fond pour la première phase du PIP tenu le 6 décembre 2018.

En plus selon la présidente  Aichatou Boulama KANE du conseil des ministres, celle sur le financement de la force conjointe en février 2018 avait enregistré des promesses de financement de « 414 millions d’euros qui se chiffrent aujourd’hui à 430,7 millions d’euros. Sur cette somme, 267 millions ont été versés dont 239,5 millions dépensés ».

Ce n’est donc pas un « problème de financement. C’est une question de mobilisation des financements qu’il faut régler, particulièrement le financement de la force G5. IL s’agit pour nous maintenant de nous organiser afin de mettre en place un mécanisme de suivi des annonces de financement faites à la conférence de Nouakchott » a poursuivi KANE

Toujours selon la présidente, « notre force conjointe s’est structurée et opérationnalisée grâce à l’engagement des chefs d’Etats. Les opérations sont en cours, les états-majors des fuseaux sont en place et les bataillons sont déployés ».

Pour le ministre burkinabè de l’économie et des finances, « les chefs d’états ont une ferme volonté de faire du sahel une zone de paix et de prospérité partagée » ce qui explique « leur engagement renouvelé à œuvrer dans la solidarité et la mutualisation des efforts afin de relever les défis majeurs de notre espace commun ».

Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Centre-nord : les FDS mettent en déroute des terroristes à Namisiguima

INFOWAKAT

Musique : Saga Den, une étoile montante de la musique burkinabè

INFOWAKAT

Avis de recrutement de personnels au profit du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL)

INFOWAKAT

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

INFOWAKAT

Mali: l’armée française tue une femme pendant une poursuite

INFOWAKAT

Guinée : Des Burkinabè mis en accusation dans l’exploitation d’une mine

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR