20 Juin, 2019 @ 16:48

Les plaidoiries de la partie civile ont pris fin au cours de l’audience de ce vendredi 14 juin 2019. Me Pierre Yanogo estime que le but du coup d’Etat était d’usurper au peuple sa souveraineté. Pour  Me Guy Hervé Kam, le véritable enjeu est de rendre justice.

Le but du coup d’Etat selon Me Pierre Yanogo était de confisquer la nouvelle démocratie que le peuple a arrachée en 2011 et restaurer le pouvoir militaire.

Il considère qu’on peut classer les accusés en trois catégories, il y a ceux dont aucune charge n’a été retenue. Ceux ayant posés des actes et qui ont regretté leurs actes, parmi ces personnes, on a le Colonel Major Kéré qui, a joué un rôle important « sa culpabilité ne peut être remise en cause. Néanmoins, il a eu un repentir à la barre », indique Me Yanogo. Certaines personnes ont posé des actes et n’ont eu aucun remord à la barre, « le capitaine Dao qui coordonnait les travaux d’amendement. Il a joué un rôle énorme dans toute l’opération et a traité avec virulence les autorités retenues. Il n’a présenté aucun signe de remord ».

Me Guy Hervé Kam, quant à lui, affirme que le procès n’est ni le procès de l’ex RSP, ni celui du régime Compaoré, « il y a des personnes de tous profils dans le box des accusés ». Ce n’est pas non plus un procès politique, dit-il.

Il ajoute que les 16 mois ont permis de lever un point de voile sur ceux qui ont semé la peine. L’heure est venue selon lui de guérir et reconstruire.

Le président du tribunal a suspendu l’audience du jour. Elle reprendra le lundi 17 juin 2019 avec la réquisition du parquet militaire.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

0 Comments

Leave a Comment

A LA UNE

LE REPORTER

LES DOSSIERS D’INFOWAKAT

LES DOSSIERS D’INFOWAKAT

PUBLICITE

NEWSLETTER

FACEBOOK

PUBLICITE

PUB

PUB

Partenaires Media

Infowakat Group SARL

Infowakat

GRATUIT
VOIR