A LA UNE Actualité Burkina Procès Putsch

Procès putsch 2015: un cas à « valeur pédagogique » selon l’Unir/Ps

Les verdicts dans le cadre du procès du putsch de septembre 2015 ont été renduse 3 septembre 2019. Le général Gilbert DIENDERE a été entre autre reconnu coupable d’attentat à la sûreté de l’État, de meurtre, coups et blessures volontaires. Mais l’infraction de trahison ne lui a pas été retenue. Selon le parti Unir/Ps, ce procès servira certainement de cas d’école pour les générations avenirs.

Ouvert le 27 février 2018, le procès emblématique du putsch manqué du général Gilbert Diendéré de septembre 2015, vient de connaître son dénouement le lundi 2 septembre 2019.
L’UNIR/PS, toujours conforme à sa quête permanente d’une véritable justice comme aspiration fondamentale de notre peuple prend acte du verdict rendu par le tribunal militaire de Ouagadougou.
A quelques jours de la commémoration de l’an 4 de la résistance de notre peuple contre ce coup d’Etat et contre la félonie, l’UNIR/PS qui a pris activement part à cette résistance se félicite de la tenue effective du procès et des condamnations qui en résultent.
En effet, profondément attachée à la démocratie et aux valeurs républicaines, l’UNIR/PS voudrait également féliciter les autorités judiciaires ainsi que tous les acteurs de la justice qui ont œuvré au succès de ce procès historique malgré les énormes difficultés.
Le parti estime que même s’il y a eu des insuffisances, il y a lieu de considérer que l’issue de ce procès a une valeur pédagogique et s’inscrit dans le renforcement des acquis de la lutte de notre peuple et de l’ancrage démocratique.
Aussi, c’est le lieu de souligner avec force qu’au Burkina Faso la période des coups d’Etat est révolue.
C’est pourquoi, l’UNIR/PS salue la clairvoyance des plus hautes autorités du pays qui ont placé la justice au cœur de l’action gouvernementale comme tremplin d’une véritable démocratie.
Toutefois, ce procès aura révélé à la face du monde que rien n’est définitivement acquis au regard des velléités putschistes et de la nostalgie de certains revanchards de restaurer un ordre antidémocratique que l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a définitivement balayé.
L’UNIR/PS salue alors la maturité politique de notre peuple qui a placé sa confiance en la consolidation des institutions et à la lutte pour une véritable sécurisation de notre pays comme gage d’un développement durable du Burkina Faso.
L’UNIR/PS voudrait particulièrement être solidaire des familles qui ont été victimes et réitérer toute sa compassion aux familles éplorées et souhaiter prompt rétablissement à tous ceux qui sont encore dans des soins médicaux.
L’UNIR/PS exhorte l’Etat burkinabé à faire preuve de diligence dans le traitement de tous ceux qui doivent être pris en charge et à donner suite utile aux réparations pécuniaires et morales.
Avec le peuple, victoire !

Fait à Ouagadougou, le 3 septembre 2019
Le Président
Me Bénéwendé Stanislas SANKARA.

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : le Synatic dénonce un « piratage » d’images à la RTB

Infowakat MEDA

Tribunal de l’actualité : Les policiers et militaires radiés convoqués à la barre

Infowakat MEDA

Côte d’Ivoire : La CPI fait appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Nafissiatou VEBAMA

Marche UAS : ce qui s’est passé montre que nos dirigeants sont les mêmes (UAS)

Infowakat MEDA

Burkina : Le fonds minier disponible en septembre ( ministre du commerce)

Infowakat MEDA

Ougadougou : le maire n’autorise pas la marche meeting du 16 septembre

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR