Articles Burkina Dossier Procès Putsch

Procès Putsch: Da Sami découragé du parquet

Après les audios, place était à la visualisation des communiqués et déclarations. Plusieurs arrêts ont été faits afin de permettre à chaque partie de se défendre.

Sur les vidéos montrant les hommes armés au carrefour de BF1. Ces hommes ont été identifiés par Da Sami. Il s’agit de l’adjudant Jean Florent Nion, Ollo Poda, Edmond Sanou, Mahamadi Zallé, Issiaka Ouédraogo et Martial Ouédraogo. Ils étaient en possession de véhicules V8 des motos et des armes lourdes. Ces hommes ont été confrontés et certaines personnes n’ont pas reconnues leur présence dans la vidéo.

Da Sami a présenté ses excuses pour avoir dénoncé ses camarades au parquet, il affirme s’être trompé, << je pensais que le parquet voulait la vérité mais, je me suis trompé >>.

Le parquet dit comprendre la réaction de Da Sami parce qu’il a demandé à maintes reprises une libération conditionnelle sans succès, << ne dites pas que le parquet ne veut pas la vérité, ce n’est pas parce ce que vous avez contribuez à la manifestation de la vérité que vous ne devriez pas être dans le box des accusés>>.

Me Hervé Kam a posé des questions à l’adjudant Nion qui a reconnu sur la vidéo des véhicules, des motos et des tenues appartenant à trois groupements du RSP. Il a aussi identifié un groupement des unités d’intervention, le groupement des unités spéciales et le groupement des services GCS.

A cela, Me Kam conclut qu’il y avait des sorties pour empêcher toutes manifestations anti coup d’Eta, et << l’évidence est qu’ils étaient armés de kalachnikov >>.

Les avocats de la défense ont appelé deux fois de suite Da Sami pour identifier les accusés dans une vidéo mais celui-ci n’a pu identifié personne.

Ils se sont aussi prononcés sur la déclaration faite par le chef d’État major général des armées le 19 septembre 2015. Ils estiment qu’il n’y avait pas de déclaration condamnant les prises d’otages et nulle part, on a vu l’armée se démarquer des événements.

La projection des séquences de vidéos a continué et des témoignages ont été entendus sur les dégâts causés par le RSP, les coups de forces contre les populations, les victimes.

Nafisiatou VEBAMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Covid19-BF : 01 cas importé confiné à Gaoua

INFOWAKAT

Sécurité : le gouvernement veut déménager le camp de réfugiés de Mentao

Jordan MEDA

Burkina : Ablassé Ouédraogo a « essuyé des « larmes » en voyant le journaliste Damiss dans une clinique

Jordan MEDA

Affaire Béouindé : le TGI de Diébougou désormais chargé du dossier

REDACTION

Mutilation génitale féminine : les jeunes s’engagent pour une « rupture »

Jordan MEDA

Burkina : « Le MPP devrait avoir simplement la décence de faire un second mea culpa », V. TOUGOUMA

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR