A LA UNE Actualité Burkina Politique Procès Putsch Société

Procès Putsch: en attendant le verdict…

Lundi 17 juin 2019, en audience dans le cadre du procès du putsch de 2015, le parquet militaire a livré le contenu de son réquisitoire, après toute une journée de préambule. « Mérite, révélation et attente » c’est en ces trois mots que qualifie le parquet militaire ce procès que plus d’uns avaient décrié.  Et au final, c’est la prison à perpétuité que le ministère public requiert contre les généraux Gilbert DIENDERE et Djibrill BASSOLE, présumés cerveaux du coup d’Etat de 2015. Le parquet a aussi demandé qu’il leur soit retiré leur grade de général et qu’ils soient radié de l’armée.

Au total, près un peu plus d’une dizaine de chefs d’accusation ont été discutés durant seize moi dans ce tribunal. Et les peines vont de 15 mois à la prison à vie. Les généraux Gilbert DIENDERE et Djibrill BASSOLE se voient chargés de fait de trahison, de meurtre coups et blessures et d’attentat à la sûreté de l’Etat.

Liste des peines requises pas le parquet militaire :

-15 mois assortis de sursis contre entre autre Boureima ZAGRE, le commandant Abdoul Aziz KOROGO, Michel BIRBA, le capitaine Oussene ZOUMBRI et Yahaya GUIRE ;

– 05 ans assorti de sursit pour le Colonel Major Boureima KERE, Léonce KONE et Salifou OUEDRAOGO;

– 02 ans fermes plus une amende de 01 million de francs CFA, contre Sidi Laminé Oumar de la coordination des mouvements de l’AZAWAD. Ce dernier selon le parquet est poursuivi pour incitation à attentat à la sureté de l’Etat ;

– 05 ans ferme et une amende de 1 million de francs pour Mohamed ZERBO dit Lotta, Abdoulaye DAO, Jacques LIMON, Faïçal Nanéma, Mamadou BAMBA ;

– 07 ans ferme pour Kaboré Adama et Ouattara Siriki ;

– 10 ans ferme contre le Colonel Abdoul Karim TRAORE, Me Mamadou Traoré (ancien bâtonnier), Adama Ouédraogo dit « Damiss » et Fatoumata DIAWARA ;

– 15 ans ferme pour Kossé OUEKOURI, Jean Florent NION et Sami DAH ;

– 25 ans ferme pour Éloi BADIEL, Roger KOUSSOUBE, Moussa NEBIE dit « Rambo », Ollo PODA, le sergent Mohamed LAOKO, Ali SANOU, et Boureima ZOURE ;

Ceux qui s’en tiren à bon compte dans ce procès sont les personnes de Omer BATIONO contre qui aucune charge n’a été retenue en raison de sa démarcation claire lors du putsch et le capitaine Seydou Gaston OUEDRAOGO qui a effectué une mission à la frontière sans savoir de quoi il s’agissait.

La plaidoirie des avocats de la défense aura lieu le 27 juin prochain.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Forum des jeunes : les jeunes mettent le président devant ses responsabilités

Infowakat MEDA

Tribunal de l’actualité : L’Unité d’action populaire, légitime ou pas ?

Infowakat MEDA

Burkina-Toéni : « Nous devons nous armer de courage et de détermination » (Roch Kaboré)

Infowakat MEDA

Burkina : les agents de l’administration annoncent une grève de 96h

REDACTION

Burkina : perturbation du réseau à la direction générale des impôts

Infowakat MEDA

Burkina : 5 militaires décédés dans une embuscade à Toéni

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR