A LA UNE Actualité Burkina Dossier Procès Thomas SANKARA Société

Procès Thomas Sankara: Amado Kafando, médecin colonel-major était à la barre

Le deuxième médecin accusé d’avoir délivré le certificat de décès de Bonaventure Compaoré ayant trouvé la mort en octobre 1987 au conseil de l’entente était à la barre ce jeudi 04 novembre 2021. Dans le certificat de décès, il a écrit:  » mort accidentelle ».

Admis à la retraite, le médecin chirurgien, Amado Kafando, qui a délivré un certificat de décès de Bonaventure Compaoré, tué le 15 octobre 1987 au conseil de l’entente a rédigé « mort accidentelle « .

C’est pourquoi le parquet a relevé que  » des personnes qui se sont regroupées pour tuer d’autres personnes, on ne peut pas qualifié cela un accident et cela s’appelle assassinat ».

« J’ai délivré un certificat de décès à la famille de Bonaventure Compaoré dans le seul but d’aider la veuve et les enfants. Au moment des faits je n’en faisais pas un problème », se défend l’accusé à qui la partie civile estime que Kafando de par son acte a tenté de banaliser la mort de Bonaventure Compaoré.

Youssouf Kabdaogo

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Guerre en Ukraine : Zelensky reconnaît que la situation se complique sur le front pour ses troupes

INFOWAKAT

Triple saut : Hugues Fabrice ZANGO médaillé d’or au meeting de l’Eure en France

INFOWAKAT

Sécurité nationale : Le Ministre Délégué salue le dévouement des FDS et des VDP au Centre-Est

INFOWAKAT

Coopération Burkina Faso-Union africaine : Le Premier ministre invite l’instance à apporter des solutions concrètes aux problèmes des peuples

INFOWAKAT

Le Bénin expulse un ressortissant belge condamné par le passé recruter des jihadistes

INFOWAKAT

Innovation dans le domaine de la chirurgie au Burkina Faso : la première vidéochirurgie thoracique uni portal réussie au CHU de Tengandogo.

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR