A LA UNE Actualité Burkina Dossier Procès Thomas SANKARA Société

Procès Thomas Sankara: Amado Kafando, médecin colonel-major était à la barre

Le deuxième médecin accusé d’avoir délivré le certificat de décès de Bonaventure Compaoré ayant trouvé la mort en octobre 1987 au conseil de l’entente était à la barre ce jeudi 04 novembre 2021. Dans le certificat de décès, il a écrit:  » mort accidentelle ».

Admis à la retraite, le médecin chirurgien, Amado Kafando, qui a délivré un certificat de décès de Bonaventure Compaoré, tué le 15 octobre 1987 au conseil de l’entente a rédigé « mort accidentelle « .

C’est pourquoi le parquet a relevé que  » des personnes qui se sont regroupées pour tuer d’autres personnes, on ne peut pas qualifié cela un accident et cela s’appelle assassinat ».

« J’ai délivré un certificat de décès à la famille de Bonaventure Compaoré dans le seul but d’aider la veuve et les enfants. Au moment des faits je n’en faisais pas un problème », se défend l’accusé à qui la partie civile estime que Kafando de par son acte a tenté de banaliser la mort de Bonaventure Compaoré.

Youssouf Kabdaogo

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Contrôle des produits de grande consommation : plus de 56 tonnes de maïs, de petit mil et de sorgho saisies pour exportation frauduleuse au mois de juillet 2022.

INFOWAKAT

Mali : reprise des rotations des contingents de la Mission de l’ONU

INFOWAKAT

Le Mali annonce s’être acquitté de ses dettes

INFOWAKAT

Burkina : vers la nécessité de sécuriser l’axe Ouaga-Kaya-Dori.

INFOWAKAT

Burkina : Gouvernement et syndicats s’accordent sur des recommandations

INFOWAKAT

Sahel : Deux soldats tombés entre Dori et Sebba

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR