IMG 0545 1024x768
Actualité

REDUCTION DU PRIX DES HYDROCARBURES: Pour la CCVC le Gouvernement peut mieux faire!

Encore un mouvement de protestation de la Coalition Nationale de Lutte Contre la Vie Chère (CCVC) le 8 avril prochain. La CCVC estime que la réduction de 50f sur le prix du carburant reste en deçà des attentes des populations. Ainsi, pour interpeller une fois de plus le gouvernement, elle a tenu une conférence de presse ce jeudi 5 mars 2015 à Ouagadougou pour exiger toujours une diminution ‘’sensible’’ du prix des hydrocarbures à hauteur de 150f.

Toujours pas de satisfaction concernant la réduction de 50F CFA sur le prix des hydrocarbures au niveau de la coordination de la coalition nationale de lutte contre la vie chère. Le gouvernement avait en effet pris la résolution le 3 mars dernier de faire une réduction de 25F sur le prix des hydrocarbures. Ce qui revient à une diminution globale de 50F CFA sur le prix du carburant à la pompe. Mais la CCVC juge cela toujours insuffisant au regard de la baisse du prix du baril au niveau international qui atteint les 69%. Par conséquent, elle maintient toujours la pression et annonce une grève de 24 heures le 8 avril prochain, suivie d’un marche-meeting qui sera soutenu par toutes les composantes de la coalition pour interpeller le gouvernement.

 

Mauvaise foi du gouvernement ?

Pour les responsables de la coalition contre la vie chère (CCVC), le gouvernement est capable de réduire davantage le prix des hydrocarbures. D’aboIMG 0547 1024x768rd, ils estiment que cette diminution augmente la consommation et par ricochet les taxes de l’Etat. Ensuite, cela pourrait se rajuster au niveau des taxes que l’Etat perçoit sur le litre du carburant. Au nombre de trois, il s’agit de la Taxe douanière, la taxe sur les produits pétroliers (TPP) et la Taxe à valeur ajoutée (TVA). Et le cumul de ces trois taxes avoisine les 250F CFA.  La CCVC dit tenir compte de la transition pour ne revendiquer que 29% de réduction, à savoir 150F sur le litre du carburant à la pompe.

Les autorités de la transition pointées du doigt !

A travers leur revendication, la coalition contre la vie chère, par la voie de son vice-président Chrysogone ZOUGMORE, dénonce une probable velléité du gouvernement de la transition de « faire payer aux consommateurs la mauvaise gestion des gouvernements passés ainsi que de la SONABHY ». Selon eux, il n’est pas question de faire payer par la population « les passifs laissés par les dignitaires de la IVe république ». Aussi, ils exigent l’identification des auteurs de « pillage, fraude, surfacturation et détournements » pour qu’ils rendent justice. 
Il est par ailleurs recommandé au gouvernement « un langage de vérité, une exemplarité l’engagement d’un dialogue social sérieux ».

Noufou OUEDRAOGO

ifaso.net

ARTICLES SIMILAIRES

Législatures au Burkina : de Arsène Yé Bongnéssan à Alassane Bala Sakandé

INFOWAKAT

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

INFOWAKAT

Nécrologie : Bila Charles KABORE père du président du Faso n’est plus

INFOWAKAT

Sahel : Un missionnaire américain enlevé au Niger

INFOWAKAT

Pour l’inclusion de la femme dans la construction de la sécurité et paix, l’Association Development by Young People s’engage.

INFOWAKAT

Maouloud 2020 : la journée du 29 octobre déclarée chômée et payée

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR