Infowakat | Remaniement au Ministère de la Culture : « Il y avait un malentendu entre Laurent Bado et moi », révèle Issouf Sawadogo
Categories

Remaniement au Ministère de la Culture : « Il y avait un malentendu entre Laurent Bado et moi », révèle Issouf Sawadogo

Issouf Sawadogo, Ministre sortant de la culture, des arts et du tourisme

L’installation d’Abdoul Karim Sango, nouveau Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme s’est effectuée ce lundi 5 février 2018 à Ouagadougou. A cette installation, le Ministre sortant, ssouf Sawadogo dit ne pas être surpris de son éjection du fauteuil ministériel qu’il n’a dirigé que quelque trois (3) mois. « Je ne suis pas surpris (du remaniement) parce qu’il y avait un malentendu entre Laurent Bado (fondateur du PAREN) et moi sur la façon dont il fallait diriger le Ministère », révèle Issouf Sawadogo.

Avec ce qui s’est passé au Ministère de la culture en moins de trois ans, l’on est en droit de se dire que le capitaine du bateau, qui conduit les passagers de ce ministère depuis l’arrivée au pouvoir du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), règne en grand dieu invisible, omniscient et omnipotent, dans la direction de ce ministère qui, sans nul doute, a été attribué au Parti pour la Renaissance (PAREN) du Professeur Laurent Bado.

En effet, après quelques mois de tractation entre Tahirou Barry et son « prof », le filleul  finit par jeter l’éponge et claquer la porte du Ministère de la culture de façon fracassante le 26 octobre 2017. Appelé à « assurer l’intérim » dudit ministère après le départ de Tahirou Barry, Issouf Sawadogo est, quelque trois mois après son investiture, remplacé par Aldoul Karim Sango, nouveau maitre du ministère de la Culture.

Lire aussi ⇒ Département de la Culture, des Arts et du Tourisme : Trois ministres en l’espace de trois mois

Certes, le Ministre sortant dit ne pas être « frustré » de son éjection, mais comme le dit l’adage, « ce que tu es, parle si fort que je n’entends pas ce que tu dis ». Issouf Sawadogo s’est senti « frustré » de quitter le Ministère de la culture alors qu’il commençait à poser les jalons qui impulseront le développement dudit ministère. « (Je ne suis pas) surpris (du changement) parce qu’il y avait des malentendus entre Laurent Bado et moi sur la façon dont il fallait diriger le Ministère », lâche-t-il tout en refusant de dévoiler la quintessence de ce malentendu. Comme on peut le dire, Bado a encore frappé fort. Quel sera maintenant le sort réservé à Abdoul Karim Sango qui ne « mâche » pas ses mots et qui ne se fait pas prier pour dire crument ce qu’il pense? La culture mérite mieux que des querelles politiques.

Avant de céder son fauteuil à son successeur, Issouf Sawadogo a invité le Gouvernement à investir plus dans la culture car, selon lui, « (elle) est la sève nourricière d’un peuple ». Si l’Etat apporte suffisamment de moyens au Ministère de la culture, des arts et du Tourisme, pense-t-il, « il peut devenir une locomotive qui va impulser un grand dynamisme au développement de la culture ». Le Ministre sortant a donc souhaité que « la culture devienne une locomotive qui tire l’ensemble du Burkina Faso vers le développement ». « Le monde de la culture est un secteur de créativité or qui dit développement dit forcément créativité », conclut-il.

Armand Kinda

Infowakat.net

Laisser un Commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

INFOWAKAT.NET