Actualité Burkina Société

Rencontre PM et Syndicats : « aucun gouvernement dans le monde n’a pu trouver des moyens efficaces à la résolution de tous les problèmes de ses populations», Paul THIEBA

Après la dernière rencontre en date du 23 février dernier entre les syndicats et le Premier Ministre (PM), les syndicats n’ont plus eu de « contact direct » avec le PM. Ce mardi 18 octobre 2016  fut une belle occasion car le PM a une fois de plus rencontré les différentes structures syndicales de notre pays. Au menu des échanges étaient marqués différents points ayant trait à la situation nationale dans son ensemble. Les syndicats ont, à cette occasion, levé le voile sur la gestion de certains ministère du Gouvernement THIEBA tendant à priver le syndicat de ses droits d’agir librement pour l’amélioration de la gouvernance.

Paul Kaba Thiéba premier ministre
Paul Kaba Thiéba premier ministre

A cette deuxième rencontre, le PM Paul Kaba THIEBA a relevé les différents acquis de son gouvernement dans le cadre de la bonne gouvernance et de la réduction du train de vie de l’Etat.

De la gouvernance, il a estimé que la démocratie étant une quête permanente, il appartiendra au peuple de s’impliquer à la consolidation de cette démocratie quelque peu déjà acquise après les évènements des 30 et 31 octobre 2014.

De l’appareil judiciaire également, il a été révélé que le gouvernement a initié de nouveaux textes afin que cette justice réponde aux aspirations du peuple. Le PM s’est réjoui des avancées faites par son gouvernement dans l’amélioration des conditions de vie des populations. Et il a, de ce fait, révélé aux syndicats que la traditionnelle rencontre entre les syndicats et lui se fera en décembre prochain.

De la situation nationale marquée par les multiples mouvements de contestation relevés dans plusieurs ministères du Gouvernement, le PM se dit consterné du fait que certains mouvements syndicaux ne tiennent pas compte des capacités réelles du gouvernement et de la situation économique difficile dans laquelle le pays se trouve. A l’en croire, aucun gouvernement dans le monde n’a pu trouver des moyens efficaces à la résolution de tous les problèmes de ses populations. Mais, il rassure que son gouvernement poursuivra le dialogue sociale et s’attaquera illico presto aux problèmes sociaux afin de trouver des solutions idoines pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

De la réaction des syndicats après l’intervention du PM

Moussa Nana, président du mois des centrales syndicales
Moussa Nana, président du mois des centrales syndicales

Les différentes structures syndicales se sont étalées sur trois (3) points essentiels que sont, le bilan sur le dialogue syndical, la justification des multiples mouvements constatés dans les services, et le bilan sur les engagements pris par le gouvernement.

Du bilan sur le dialogue social, Moussa Nana, président du mois des centrales syndicales, a d’emblée souhaité que ces genres de rencontre soient pérennisés dans la mesure où cela permet aux concernés d’échanger autour des différents points qui émaillent la situation nationale. Il relève le fait qu’il y ait des avancés en matière de dialogue sociale mais, selon lui, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. « Notre dialogue a du plomb dans l’aile en ce moment », a-t-il révélé. A l’en croire, depuis la première rencontre en février dernier, les syndicats ont fait flèche de tout bois pour rencontrer le PM mais leurs efforts ont été vains. « Nous voulons aller vers un dialogue social franc », a-t-il martelé.

Pour ce qui est de la justification des différentes grèves constatées ces temps-ci, Bassoloma Bazié a  donné des explications. Selon lui, toutes les revendications ne portent pas seulement sur des situations de salaire comme le fait « toujours » savoir le Gouvernement. Avant d’apporter plus de crédit à sa thèse, Bassoloma Bazié a laissé entendre que lorsque le mouvement syndical interpelle, cela rentre dans le cadre de la bonne gouvernance. C’est ainsi qu’il révèle que des dénonciations sont faites par les syndicats pour, selon lui, améliorer la qualité du travail et du service. Après avoir appuyé sa thèse avec plusieurs exemples dans lesquels il a révélé que certains « grévistes » ne voulaient que dialoguer avec les autorités en vue de faire appartenir à un mouvement syndical ou de réclamer la qualité des produits des services qu’ils donnent, le « titan », Bassoloma Bazié a encore démontré au PM que toutes les actions menées par les différentes structures syndicales n’ont pas pour seule intention l’augmentation de salaire mais aussi l’amélioration de la qualité de service. Cependant, si le syndicalisme veut dire liberté d’action, Bassoloma Bazié peine à comprendre certaines actions du gouvernement qui tendent à priver le syndicat de cette liberté d’action.

Les syndicats ont vivement répondu à cette rencontre en témoignant de leur présence
Les syndicats ont vivement répondu à cette rencontre en témoignant de leur présence

Du combat de la réduction du train de vie de l’Etat que le nouveau pouvoir tente de faire savoir aux populations par ses différentes actions dans ce sens, Bassoloma Bazié pense que « Si les autorités veulent réduire le train de vie de l’Etat il faut que cela se reflète dans leurs comportements ». A l’en croire, le comportement actuel des autorités ne reflète en aucun cas leur volonté ardant de réduire le train de vie de l’Etat.

De la mise en œuvre des engagements pris par le gouvernement, les syndicats ne font pas un bilan satisfaisant. Ils invitent les autorités à diligenter la mise en œuvre des engagements du gouvernement.

Pour conclure, le PM a invité tous les ministères à travailler d’avantage avec les syndicats afin de trouver les voies et moyens pour l’amélioration de la gouvernance et des conditions de vie des populations.

Armand Kinda

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Région de l’Est : Une quarantaine d’hommes armés abattus, trois capturés dans la Tapoa

INFOWAKAT

Mali : Le président et le vice-président de la Transition ont prêté serment.

INFOWAKAT

Education : des Associations de parents d’élèves aident à construire des classes dans le Nahouri

INFOWAKAT

Diplomatie : Madame Nadieska Navarro Barro, nouvel ambassadeur de Cuba au Burkina Faso

INFOWAKAT

Burkina : Zida annule sa participation au congrès du MPS

INFOWAKAT

France : Attaque à l’arme blanche à Paris

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR