Actualité

Renforcement du dialogue démocratique : 68 jeunes bénéficient d’une formation

En cette période électorale, le Réseau Africain Jeunesse Santé et développement au Burkina Faso (RAJS/BF) refuse de rester en marge des préparatifs du processus en cours. En rappel, le RAJS est une  Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 2001 et intervient en milieux jeunes. Son credo est la «Promotion du leadership de jeunesse en tant que stratégie et réponse aux défis du développement», par le développement et la mise en œuvre de stratégies d’implication des jeunes. C’est ainsi que le projet de renforcement du dialogue démocratique a été initié en vue d’améliorer la participation des jeunes au processus électoral et au suivi de la gouvernance locale. Pour ce faire, 68 jeunes ont pris part à cette formation ce jeudi 12 novembre 2015 à Ouagadougou.
 
Venus de 5 régions du Burkina Faso, ils sont au total 68 jeunes, dont 34 filles et 34 garçons, à prendre part à la formation sur le civisme pour le renforcement de la démocratie. C’est une initiative du Réseau Africain Jeunesse Santé et développement au Burkina Faso (RAJS/BF). En effet, le RAJS/BF dispose d’une expérience de plus de 14 ans dans l’organisation de campagnes de sensibilisation allant du domaine de la santé des jeunes, du civisme et de la citoyenneté. Depuis 2005 le RAJS/BF participe à la communication pour une participation citoyenne des jeunes aux scrutins électoraux et pour un engagement politique pacifique des jeunes.
Ce projet dont l’objectif est d’améliorer la participation des jeunes au processus électoral et au suivi de la gouvernance locale, se déroulera dans la période de novembre 2015 à Juin 2016 et couvrira les zones telles que le Sahel, le Centre-Sud, le Centre, le Sud-Ouest et la Boucle du Mouhoun. C’est un total de 250 000 jeunes et femmes que les initiateurs du projet comptent sensibiliser sur le mode électoral et la non-violence en période électorale. Ils visent par ailleurs les résultats tels l’accroissement de 10% de la participation des jeunes de 18 à 35 ans aux élections couplées de 2015 par rapport à celles de 2012, l’implication de 150 leaders d’associations de jeunes et de femmes dans la promotion de la non-violence et du mode de vote, etc.
 
Le Chargé du projet, SAMA Ouambi, précise que « pour la mise en œuvre de ce projet de renforcement de la démocratie en milieu jeune, le réseau travaille avec des structures partenaires telles l’AEMB, le JEC, le Mouvement jeunesse vision du Burkina, etc. Aussi, cette formation de 68 pairs éducateurs les aidera à relayer l’information dans leurs milieux respectifs. Il s’agit notamment de faire des causeries débats, des théâtres fora, des émissions radiophoniques et bien d’autres activités entrant dans le cadre de la sensibilisation sur le mode électoral », a-t-il expliqué.
Pour conclure, Sama Ouambi a lancé un appel à la jeunesse de contribuer à assoir une véritable démocratie au Burkina Faso. Selon le chargé du projet, les jeunes doivent prendre leur destin en main, en allant au-delà de l’insurrection populaire dont ils ont fait montre les 30 et 31 octobre 2014, contribuant ainsi au développement durable et à la promotion des valeurs civiques.
 
Infofaso.net
Noufou OUEDRAOGO

ARTICLES SIMILAIRES

Région de l’Est : un convoi militaire a sauté sur un engin explosif improvisé sur l’axe Fada-Matiacoali

INFOWAKAT

Mali : Une affaire d’uniforme de mariage divise un couple

REDACTION

Centre-nord : les FDS mettent en déroute des terroristes à Namisiguima

INFOWAKAT

Musique : Saga Den, une étoile montante de la musique burkinabè

INFOWAKAT

Avis de recrutement de personnels au profit du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL)

INFOWAKAT

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR