Actualité Culture

BBDA: « jusqu’à présent la compréhension du droit d’auteur reste une équation à résoudre »

Le Bureau burkinabè des Droits d’Auteurs (BBDA) a organisé une conférence de presse, dans ses locaux, dans la matinée de ce mardi 23 août 2016. Son nouveau Directeur général, Wahabou Bara, le chargé de communication Ousmane Sawadogo et Directeur de l’exploitation et de la perception, Armelle Compaoré étaient face à la presse. Cette conférence de presse, à en croire les conférenciers, a pour but de donner les différentes articulations  de la Rentrée du Droit d’Auteur qui débutera le 21 septembre prochain à Ouagadougou.

Le DG du BBDA, Wahabou Bara et la Directrice de l’exploitation et de la perception, Armelle Compaoré
Le DG du BBDA, Wahabou Bara et la Directrice de l’exploitation et de la perception, Armelle Compaoré

Créé le 29 janvier 1985, le BBDA est un établissement à caractère pluridisciplinaire, gérant le droit d’auteur et les droits voisins au Burkina Faso. Depuis 30 ans d’existence maintenant, les activités du BBDA restent toujours méconnues de certains partenaires et d’une partie de la population burkinabè. C’est donc pour pallier à ce fait, semble-t-il, que le Bureau organise cette année, la première rentrée du droit d’auteur. Toute chose qui le permettra, selon Wahabou Bara, « d’être plus proche des populations et surtout des créateurs ». Cette première édition de la Rentrée du Droit d’auteur qui est un évènement qui va réunir les producteurs et les consommateurs de la création artistique et littéraire se veut aussi un lieu de partage d’expérience entre les partenaires techniques et financiers, artistes, journalistes culturels et personnel du BBDA. Selon le DG du BBDA, « jusqu’à présent la compréhension du droit d’auteur reste une équation à résoudre ». A l’en croire, les Droits d’auteurs ne sont pas encore bien perçus par les différentes couches sociales. Ce qui fait que les agents de recouvrement ont beaucoup de difficultés à faire comprendre aux différents titulaires les raisons pour lesquelles  ils doivent payer des droits. Si certaines personnes perçoivent les droits d’auteurs comme un impôt ou une taxe, Wahabou Bara estime que l’on doit travailler à accroitre la sensibilisation. « Ces journées portes ouvertes pourront être un début pour cette meilleure compréhension du Droit d’auteur », a-t-il fait savoir.

Les journalistes étaient attentifs aux différentes interventions des conférenciers
Les journalistes étaient attentifs aux différentes interventions des conférenciers

Placé sous le patronage de Tahirou Barry, Ministre de la culture, des arts et du Tourisme et sous le parrainage de Réné Bagoro, Ministre de la justice, cet évènement se tiendra du 21 au 23 septembre prochain. Il comportera deux articulations que sont les Journées du Droit d’Auteurs (JDA) et la Nuit du Droit d’Auteur (NDA). Dans la NDA, une collecte de fonds sera faite pour la mise en place d’une mutuelle au profit des artistes âgés de plus de 60 ans.

En rappel, les activités débuteront le 1er septembre 2016 avec le lancement du concours pour la réalisation du nouveau logo et d’un nouveau slogan au profit du BBDA. Des journées portes ouvertes seront aussi organisées du 21 au 23 septembre.

Le Budget pour la réalisation des activités du BBDA

Avec un Budget d’environ 1 475 000 000 FCFA, le BBDA est aujourd’hui, à en croire les conférenciers, à « un taux d’exécution de 25% ». Le Budget des activités s’élèvent à plus de 39 millions avec une contribution de 12 millions  pour la BBDA. Selon le DG du BBDA, « les 80% des réalisations viendrons des partenaires techniques et financiers ».

Armand Kinda

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres : Bientôt un CHRU avec 306 lits à Gaoua

INFOWAKAT

Conseil des ministres du 27 octobre 2021 : Les grandes décisions

INFOWAKAT

Koulpélogo : 01 koglwéogo tué par des braqueurs armés à Yourga

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara : l’avocate de Elysée Ilboudo plaide non coupable pour son client!

INFOWAKAT

Région de l’Est : le couvre-feu prorogé de 60 jours

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara et 12 autres : L’avocat de Elysée Ilboudo demande une expertise mentale de son client pour incohérences dans ses propos!

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR