A LA UNE Actualité Burkina Santé

Santé animale : La grippe aviaire a déjà causé la mort de 500 cent mille volailles

Le ministre de l’Agriculture, des aménagements hydro-agricoles, de la mécanisation, des ressources animales et halieutiques, Moussa KABORE a animé un point de presse sur la situation de la grippe aviaire au Burkina Faso ce 14 janvier 2022. Il a aussi été question des ripostes, des bonnes pratiques contre la grippe aviaire et des mesures d’accompagnement aux acteurs de la filière avicole.

42 foyers de mortalité liée à la grippe aviaire ont été enregistrés depuis son apparition à la mi-décembre jusqu’à la date du 07 janvier 2022. A cette même date, on dénombre environ 1 millions de volaille contaminé avec 500 cent mille morts. C’est les chiffres donnés par le ministère chargé des ressources animales.

La grippe aviaire touche cinq (05) régions dont la boucle du Mouhoun, les Cascades, le Centre Ouest, le Centre-sud, le Nord.

Pour le ministre en charge des ressources animales, Moussa Kaboré, les sites identifiés sont sous contrôle des services vétérinaires. « Tout est mise en œuvre pour assurer la quarantaine qui permet d’éviter que les animaux ne circulent en dehors d’un certains périmètres », rassure-t-il.

Néanmoins, le ministre chargé des ressources animales appelle à la vigilance. Il invite les producteurs à éviter les contacts de la volaille entre différents élevages et avec d’autres animaux.

Cette maladie animale peut aussi contaminer l’humain. Ainsi, l’humain peut être contaminé de la maladie de la grippe aviaire lorsqu’il y a une proximité avec les animaux contaminés et qu’il y a une manipulation de ces derniers.
« Au Burkina, nous n’avons encore détecté de cas humain de grippe aviaire. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas prendre des mesures pour éviter d’éventuelle contamination. Comme il n’y a pas de traitement, il s’agira de faire en sorte qu’il n’y ait pas de contact avec ces animaux. Même quand l’animal est sain, il faut bien le cuire avant consommation », indique le ministre en charge des ressources animales, Moussa Kaboré.

Son homologue de la santé, de l’hygiène publique et du bien-être, Pr Charlemagne OUEDRAOGO, « le dénominateur commun entre la covid-19 et la grippe aviaire est l’hygiène. Il faut éviter le contact avec les poulets morts sans qu’on ne sache pourquoi. Quand l’on a un poulailler chez soi et qu’il ya des poulets morts, il faut porter un cache-nez avant de mettre de l’ordre à l’intérieur pour éviter de respirer la poussière contaminé. »

Il ajoute, « la contamination se fait par le contact et les voies respiratoires, c’est pour cela que nous demandons aux personnes de ne pas s’approcher des poulets morts parce qu’en manipulant, vous risquez de respirer les particules virales et vous contaminer pour présenter après une grippe qui peut être sévère. »

Les producteurs dont les volailles ont fait l’objet d’abbatage constaté par un procès-verbal redigé par les services compétents seront indemnisés.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

CAN 2021: L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire au bout du suspense et se qualifie en quart de finale

INFOWAKAT

Coup d’État au Burkina : le MPP exige la libération de Roch Kaboré

INFOWAKAT

Burkina : 08 OSC annoncent prendre acte du coup d’Etat

INFOWAKAT

Mali : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA rejette le calendrier proposé par la transition

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

REDACTION

Burkina/Coup d’Etat 2022: L’UAS appelle ses sympathisants à rester vigilants

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR