Actualité Articles Burkina Santé

Santé et population : ces non lotis qui tuent en silence

Dans le cadre d’un séminaire tenu le 16 avril sur le « programme population » exécuté par l’institut supérieur des sciences de la population en collaboration avec l’Union Européenne, des résultats de recherches sur les inégalités de santé à Ouagadougou ont été présentés.

Deux aspects des résultats de cette recherche ont attiré notre attention. La première c’est qu’il ressort que les « enfants résidents dans les quartiers non lotis courent près de deux fois plus de risque de mourir avant l’âge de 5 ans comparé à ceux des quartiers lotis ».

La raison selon Clémentine ROSSIER, professeur en démographie à l’université de Genève, par ailleurs co-directrice de l’ouvrage, tient dans le fait de « l’insalubrité » dans laquelle vivent ces populations. Cette insalubrité est accentuée par l’absence ou l’insuffisance de services de santé modernes et au cas où ils existent, sont tardivement consultés en cas de maladie.

Ainsi, un enfant issu d’une famille relativement aisée et dont les parents sont instruits a une plus grande probabilité de décéder s’il habite dans un quartier non loti par rapport à un enfant avec les mêmes caractéristiques mais vivant en zone lotie. Et à l’inverse, un enfant pauvre vivant dans une zone lotie a plus de chance de survie qu’un enfant pauvre en zone non lotie.

Il semble aussi que ce taux de mortalité soit aussi lié à la mauvaise gestion des déchets par les ménages vivants dans ces quartiers non formels et ce, quel que soit leur niveau de vie et d’instruction.

Par contre en zone lotie, les adultes courent beaucoup plus de risques de décès prématurés. La raison : « les comportements qui conduisent au surpoids ». Avec 53 % des comportements « individuels déclarés », l’inactivité physique constitue donc la principale cause de maladies non transmissibles chez les individus de 15 ans et plus vivant en milieu formel. Mais parmi ces comportements il y a aussi les mauvaises habitudes alimentaires, la consommation d’alcool et de tabac.

Ange L. Jordan MEDA
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : Le président nigerien en visite de travail pour 48h

INFOWAKAT

Burkina : Le syndicat des transporteurs dénonce le transport de passagers aux frontières via les véhicules personnels

INFOWAKAT

Bobo Dioulasso : Des convois de nigériens bloqués par le syndicat des transporteurs à la frontière

INFOWAKAT

L’actualité de la semaine du 11 au 17 octobre 2021, en bref

INFOWAKAT

Résultat d’admission du concours professionnel de recrutement d’élèves Contrôleurs des eaux et forêts, session 2021.

INFOWAKAT

Coopération Burkina Faso/Niger : Le président Bazoum à Ouagadougou

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR