A LA UNE Articles Burkina Santé

Santé : la covid19 risque de faire de l’ombre à l’excision

L’ excision, encore tristement présente dans les veines de la culture burkinabè, à l’instar des 29 autres pays dans lesquels elle est pratiquée. Malgré les efforts et les résultats engrangés dans la lutte, des efforts restent encore à faire pour éradiquer le fléau.

Auguste Kpognon, représentant résidant fonds des nations unies pour la population (UNFPA)

Au Burkina Faso, le cadre normatif et légale punit l’excision (loi de 1996 renforcée en 2018). Cette répression va de versement d’amandes pécuniaires à des peines d’emprisonnement.

A ce jour, selon le Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre la pratique de l’excision (Sp-CNLPE) , la région la plus touchée par le phénomène est celle des Cascades avec près de 89% de taux de prévalence, et la région du centre Ouest est celle qui compte le moins de cas avec 48%.

3661 villages ont abandonné l’excision par le truchement de la sensibilisation et des multiples plaidoyers. De façon globale, le taux de prévalence est passé de 13% en 2010 à 11% en 2015 pour les filles des 0 à 14 ans, a indiqué Auguste Kpognon, représentant résidant fonds des nations unies pour la population (UNFPA).

Mariam Lamizana, défenseur des droits de la femme et de la jeune fille

Cependant, au Sp-CNLPE, l’on s’inquiète de ce que la covid19 fasse passer aux oubliettes la lutte contre les mutilations génitales féminines.

Presque tous les regards et sont tournés vers corona. Pourtant la garde ne doit pas être baissée, au risque de saper tous les efforts qui ont déjà été fournis dans la lutte.

En plus de la menace de baisse de ressources, il y aussi le fait que durant la quarantaine des villes, la limitation des déplacements des acteurs de la lutte a pu être un facteur de relâchement au sein des populations à la base.

Il faudrait donc que l’espoir qui s’est profilé à l’horizon, ne meurt pas à cause de la covi19, a lancé Mariam Lamizana, défenseur des droits de la femme et de la jeune fille.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina/Boucle du Mouhoun : un chef de village enlevé dans la Kossi

Jordan MEDA

Burkina/Fada : La population descend au gouvernorat avec des corps de proches tués

Jordan MEDA

Concours directs : 1 290 142 candidatures pour 4 721 emplois

INFOWAKAT

Elections couplées de 2020 : la date limite de réception des dossiers de candidatures

INFOWAKAT

Covid19-BF : 19 nouveaux cas confirmés à la date du 15 septembre 2020

INFOWAKAT

Cyber criminalité : Ils ont extorqué près de 10 millions FCFA à leurs victimes

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR