Actualité Articles Burkina

SECURICOM Burkina : Grincements de dents entre la direction de l’entreprise et les agents

Ce jeudi 16 Aout 2018, la Confédération générale des Travailleurs du Burkina SECURICOM (CGT-B SECURICOM) a animé une conférence de presse pour dénoncer les problèmes qui minent la SECURICOM BURKINA AIRPORT.

SECURICOM est une entreprise sous régionale offrant des prestations de service au Mali, en côte d’ivoire, au Niger et au Burkina Faso. Elle intervient dans le domaine de la sécurité (SECURICOM PROTECT), l’accueil (SECURICOM ACCUEIL), la sureté aéroportuaire (SECURICOM BURKINA AIRPORT).

Depuis quelques temps il y’a des grincements de dents entre la direction et les agents de cette structure. C’est dans ce cadre que les délégués syndicaux et les délégués du  personnel avec à leur tête Olivier BAZIE, Secrétaire général (SG) de la CGT-B SECURICOM ont tenu à organiser cette conférence de presse pour éclairer l’opinion publique sur leurs différentes préoccupations.

Selon le SG de la CGT-B SECURICOM, les travailleurs  de la branche de la sureté aéroportuaire font face à certaines contraintes. Des actions ont été menées dans ce sens par les représentants des travailleurs, à travers le dialogue avec la direction de SECURICOM, dans l’optique de trouver des solutions à toutes les difficultés. Lesquelles difficultés, à en croire Olivier BAZIE, portent sur « les problèmes des équipements de protection individuelle(EPI) », « des sanctions abusives et la discrimination entre les travailleurs », « la remise en cause des acquis des travailleurs portant sur la transformation des CDD et CDI », «  des réponses non satisfaisantes a la plateforme revendicative que les travailleurs ont transmis à la direction de l’entreprise depuis le 2 Aout 2017 soit plus d’un an. »

Le secrétaire général de la CGT-B SECURICOM a fait savoir que malgré la « bonne volonté et les efforts déployés par les délégués personnels et les délégués syndicaux » un écho favorable n’a pas pu être trouvé auprès de la direction qui avance des « prétextes fallacieux » pour ne pas répondre positivement à leurs aspirations légitimes.

Au regard de tout ce qui a précédé, les délégués personnels et les délégués syndicaux ont tenu à mettre en garde la direction de l’entreprise si elle persistait dans son manque de considération sur les problèmes que les travailleurs de la branche de la sureté aéroportuaire lui ont exposé, « elle serait seule responsable de la dégradation du climat social qui en résulterait ».

Minata Zerbo et Ousmane Ouédraogo (stagiaires)

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Les funérailles nationales du président haïtien assassiné Jovenel Moïse

INFOWAKAT

Cérémonie d’ouverture des jeux olympiques Tokyo 2020

INFOWAKAT

Sécurité : La 50ème promotion de la police nationale prête pour servir la nation

INFOWAKAT

Concours de recrutement de 10 notaires, session 202 : Liste des candidats admissibles

INFOWAKAT

Administration présidentielle : le nouveau Secrétaire général installé

INFOWAKAT

Sahel : l’état-major des armées françaises annonce la mort de deux cadres de l’ EIGS

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR