Actualité

Sécurisation du Foncier : Un atelier pour renforcer les stratégies des organisations paysannes

Le vendredi 10 juin 2016 à Ouagadougou, les organisations paysannes et la société civile avec le soutien de OXFAM ont procédé à la clôture de l’atelier ouvert depuis le 07 juin dernier. Cet atelier avait pour objectif de lutter contre l’accaparement de Terre et de toutes les violations des droits humains dans toutes  les strates du Burkina Faso, en particulier et de l’Afrique de l’Ouest en général.

L’accaparement des terres est un phénomène assez fréquent au Burkina Faso. Dans le but de lutter contre ce phénomène, plus de 60 délégués de plus de 30 mouvements sociaux et de base et autres acteurs de la société civile burkinabé, provenant de toutes les strates du Burkina Faso et rassemblant autant de femmes que d’hommes, se sont réuni en atelier du 07 au 10 juin dernier à Ouagadougou. Cet atelier visait à renforcer la lutte commune de ces acteurs pour une gouvernance  foncière responsable dans le cadre de la sécurité et la souveraineté alimentaire. Ces 04 jours d’atelier ont permis de renforcer les stratégies des organisations paysannes et autres mouvements sociaux de la société civile visant un accès sécurisé et adéquat à la terre et autres ressources naturelles liées pour les exploitant agricoles familiaux que sont les paysans, les éleveurs, les sylviculteurs ou arboriculteurs, les pêcheurs, etc. Aussi, est-il important de souligner l’implication des femmes et des jeunes ruraux pour une gouvernance foncière responsable en favorisant le développement de synergies croissantes entre ces acteurs dans le cadre de la Convergence Globale des luttes pour la Terre et l’eau en Afrique de l’Ouest.

 

Ce panel fut le lieu propice pour partager la déclaration de la convergence au Burkina Faso et recueillir les réactions des acteurs institutionnels et politiques sur les préoccupations et demandes majeures de la société civile. En conséquence, ces 04 jours de rencontres ont permis aux participants de renforcer leur analyse commune des défis prioritaires à adresser au Burkina Faso en matière d’accès sécurisé et adéquat à la terre et autres ressources naturelles liées et d’un usage durable de ces ressources pour toutes les catégories sociales. Même s’il est ressorti des échanges que les questions foncières sont délicates, Omer Kaboré, Directeur Pays/OXFAM, pense qu’il appartient aux acteurs étatiques de prendre leurs responsabilité vis-à-vis de ces questions. Cependant, « faites en sorte que chaque Burkinabé puisse avoir son lopin de terre  pour produire et vivre dignement », a-t-il lancé à l’endroit des acteurs étatiques.

Armand Kinda

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Développement de l’industrie pharmaceutique : le président du Faso partage sa vision pour le renforcement du système sanitaire

INFOWAKAT

Burkina : Le Cisc demande que la lumière soit faite sur les exactions contre les peuls

INFOWAKAT

Mali : Au moins cinq (05) personnes ont été tuées dans une attaque

INFOWAKAT

Axe Ouagadougou-Kongoussi : un mort et 12 blessés dans un accident de circulation

INFOWAKAT

Direction générale des impôts : quand les dossiers de cession provisoire de terrains passent au traitement

INFOWAKAT

Direction générale des impôts : Quand les dossiers de cession provisoire de terrains passent au traitement

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR