A LA UNE Actualité Articles Burkina Société

Sécurité alimentaire : Le Burkina se prépare pour le 1er sommet mondial sur les systèmes alimentaires

En prélude du premier sommet mondial sur les systèmes alimentaires qui se tiendra en septembre 2021 à New York, le ministre de l’agriculture Salifou Ouédraogo a animé une conférence ce 10 juin 2021, pour annoncer la tenue de concertations dans le but de préparer le sommet. Le ministre invite les parties prenantes à participer à ces concertations afin de dégager des idées pour améliorer la durabilité des systèmes alimentaires.

« Dans le cadre de l’organisation de ce sommet de New York, chaque Etat membre doit conduire des concertations nationales, avec l’ensemble des parties prenantes des systèmes alimentaires », affirme le ministre de l’agriculture, Salifou Ouédraogo.

Il faut entendre par système alimentaires, tous les maillons de la chaine, allant de la production jusqu’à la consommation de produits sains touchant tous les aspects de l’existence humaine.

Le premier sommet qui sera dirigé par le secrétaire général des Nations Unies se veut une occasion unique de se concentrer sur la façon dont chaque être humain doit pouvoir manger des aliments nutritifs et sains. « Ces aliments étant produits dans des conditions respectueuses de la planète malgré les nouvelles formes de vulnérabilité telles que le changement climatique, le Covid-19, l’insécurité auxquelles nous sommes confrontés », indique le ministre de l’agriculture.

Pour lui, la contribution du Burkina Faso au sommet mondial sur les systèmes alimentaires est très attendue.

Des séries de concertations seront entamées!

Dans ce sens, une série de concertations nationales autour de trois thématiques sera tenue avec différentes parties prenantes. Il s’agit de :

-Comment assurer que les politiques nationales encouragent une production durable et une consommation d’aliments diversifiés, accessibles à toutes les couches de la population de notre pays.

-Comment les dynamiques de production, et de commercialisation garantissent une qualité nutritionnelle et sanitaire des aliments au profit des populations

-Quels sont les engagements de toutes les parties prenantes qui doivent favoriser de nouvelles actions et organisation de systèmes alimentaires résilients et durables au Burkina Faso.

Ces concertations permettront de faire un diagnostic approfondi des systèmes alimentaires actuels, en relevant ses forces et ses faiblesses pour permettre une prise d’engagement communs pour améliorer la durabilité des systèmes alimentaires.

Ainsi, une invite est faite par le ministre de l’agriculture aux parties prenantes de participer à ces concertations. « Ces différentes concertations dégageront assurément des repères pour affronter les défis nouveaux et émergents qui entravent le développement durable nos systèmes alimentaires à différents échelles », renchérit le ministre.

Nafisiatou VEBAMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Education sexuelle : Le document  « Mon guide SSRAJ filles et garçons » revu par le ministère en charge de l’éducation nationale

REDACTION

Ouagadougou : un présumé braqueur armé dans les filets de la police nationale

INFOWAKAT

« Entreprendre à partir de zéro franc »: un concept à plusieurs facettes !

INFOWAKAT

Burkina : la réaction de Christophe Dabiré après sa démission

INFOWAKAT

Burkina : Christophe Dabiré n’est plus le Premier ministre

INFOWAKAT

Mali : sept casques bleus tués par un engin explosif dans le centre du pays

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR