Actualité Burkina Société

Sécurité alimentaire : OXFAM plaide pour une réorientation de la NASAN

L’organisation non gouvernementale OXFAM a animé une conférence de presse ce dimanche 16 octobre 2016, à Ouagadougou. Il était question pour l’ONG de faire une analyse critique sur les  politiques et programme alimentaire mis en œuvre au Burkina et d’interpeller les décideurs sur leur responsabilités. Pour cet exercice, c’est la NASAN, la nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition qui a été décrypté devant les hommes de médias.

oxfamAméliorer la sécurité alimentaire et la nutrition en venant en aide à 50 millions de personnes dans 10 Etats d’Afrique subsaharienne dont 600.000 personnes au Burkina, à travers la mobilisation d’investissements privés.  Voilà l’objectif  qui avait été assigné à la NASAN, lorsqu’elle a été initiée en 2012 par le G8. Plusieurs années après sa mise en œuvre, les résultats ne seraient pas à la hauteur des attentes.  C’est le constat que dresse l’ONG Oxfam, au cours de la conférence de presse, organisée en marge de sa semaine dénommé cultivons.

Pour les conférenciers, l’Etat doit répondre aux attentes des acteurs dans la mise en œuvre des programmes et projets de développement alimentaires. « Sa responsabilité est de nourrir son peuple sur sa propre production », a indiqué Bassiaka Dao, par ailleurs président de la Conféderation paysanne du Faso. Selon lui, la NASAN dans sa forme actuelle ne permettrait pas d’éradiquer la pauvreté et d’atteindre une sécurité alimentaire.

la NASAN, un danger pour la sécurité alimentaire

bassiaka-dao-president-de-la-confederation-paysanne-du-fasoBassiaka Dao est convaincu que la mise en œuvre de la NASAN met en péril l’agriculture familiale, pourtant pratiqué par la majorité des producteurs burkinabè. Selon lui, plusieurs facteurs ont concouru à cet état des choses. En effet, les organisations paysannes et la société civile ne seraient pas suffisamment prises en compte. Egalement, il est reproché à la NASAN de faciliter l’accaparement des terres et de bafouer les droits fonciers, en plus d’ouvrir la voie à la privatisation des semences

Forts de cela, OXFAM et ses partenaires pensent que la NASAN à besoin d’être réorienter. Aussi, ont-ils recommandé à l’Etat de soutenir la transformation de l’agricultures familiale. En outre, ils ont souhaité que le gouvernement adopte l’approche programme dans la politique nationale de la sécurité alimentaire. La sécurisation, l’accès à la terre pour les petits producteurs, notamment les femmes pourrait aussi être une solution pour les conférenciers.

Nouroudine Lenoble LOUGUE

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 29 juin 2022

INFOWAKAT

Cohésion au sein des FDS : Le message des ministres de la défense et celui de la sécurité

INFOWAKAT

Burkina : Un otage polonais délivré par les FDS burkinabè

INFOWAKAT

Togo : 13 morts dans un accident

INFOWAKAT

Sécurité : Exercice militaire à Ouagadougou le jeudi 30 juin

INFOWAKAT

Sénégal : Plusieurs migrants tués dans l’incendie d’une pirogue

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR