A LA UNE Actualité Burkina Sécurité

Sécurité : l’armée a intercepté et détruits un véhicule appartenant aux terroristes

Les Forces Armées Nationales poursuivent les opérations de sécurisation du territoire national à travers les activités menées au sein des Groupements de Forces. Elles conduisent également des activités de soutien au développement au profit des structures de l’Etat, de structures privées, ainsi que des activités au profit des populations.

Point de situation N°0075 du 29 novembre 2021

Les Forces Armées Nationales ont participé du 20 au 27 novembre 2021 à une opération conjointe dénommée KOUDANLGOU IV.

Regroupant les Forces Armées du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo, cette opération est la concrétisation d’une des recommandations de l’initiative d’Accra lancée en 2017. Planifiée par des officiers d’état-major des 04 pays, KOUDANLGOU a été conduite sur le terrain par des unités tactiques de ces pays qui ont manoeuvré sous la coordination d’un poste de commandement opérationnel conjoint basé à Bobo Dioulasso (regroupant des of￾ficiers des 04 pays). 04 postes de commandement avancés ont également été implantés à Bouna en Côte d’Ivoire, à Tenkodogo au Burkina Faso, à Wa au Ghana et à Kara au Togo.

L’objectif principal visé par cette opération conjointe était de traquer les groupes armés terroristes et les groupes de criminels organisés qui sévissent dans les zones frontalières communes au Burkina Faso, à la Côte d’Ivoire, au Ghana et au Togo.

Elle visait également d’autres objectifs tels que:
– Rassurer les populations
– Contribuer à apaiser les tensions entre communautés de la zone d’opération
– Renforcer l’interopérabilité entre armées de la sous région
– Renforcer la coopération multilatérale

La zone d’opération a concerné un polygone qui prend en compte l’ensemble des frontières entre les quatre pays. Elle a concerné une superficie de 309 372 kilomètres carrés.

L’opération a mobilisé plusieurs milliers d’Hommes issus des différentes composantes des quatre pays engagés: forces terrestres, forces aériennes, forces de police et de gendarmerie, forces na￾vales, douane, eaux et forêts. Engagées respectivement selon leur spécificité, ces forces ont travaillé toutes ensemble selon des règles de coordination très précises.

OPERATION CONJOINTE KOUDANLGOU IV

Un aperçu de la zone d’opération KOUDANLGOU a été pilotée depuis le PC
conjoint basé à Bobo Dioulasso

Les officiers d’état-major du Burkina, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo ont travaillé ensemble pour mener à bien cette
opération.

Les actions menées dans le cadre de cette opérations ont concerné des patrouilles terrestres, aériennes et fluviales, des bouclages, des fouilles, des postes de contrôles, des reconnaissances offensives, etc.

KOUDANLGOU IV a permis de détruire plusieurs bases terroristes notamment à la frontière entre le Burkina et la Côte d’Ivoire. Aux frontières avec le Ghana et le Togo,
plusieurs trafiquants ont été arrêtés et une grande quantité de produits prohibés saisis. Des personnes suspectes ont également été appréhendées.

Aussi, plusieurs activités civilo-militaires ont été conduites au profit des populations.
KOUDANLGOU signifie «cohésion» en langue gulmantchéma. Ce nom de baptême revêt une symbolique particulière. En effet, la langue gulmantchéma est parlée dans les
quatre pays engagés dans l’opération. Ce qui vient rappe￾ler les liens séculaires qui existent entre les peuples de ces différents pays.

25 novembre 2021: Un véhicule appartenant à des terroristes transportant de la logistique a été intercepté et détruit par une unité militaire dans les environs de ALKOMA (localité située au sud-est de Gorom). Des bidons d’essence, du matériel de campement et de nombreux autres maté-
riels ont été détruits.

25 novembre 2021: Un accrochage a eu lieu entre une unité militaire et des individus armés dans les environs de INATA (Province du Soum, région du Sahel). 05 militaires
ont été légèrement blessés. Côté ennemi, une dizaine de terroristes ont été abattus.

28 novembre 2021: Le détachement militaire de SOLLE (Province du Loroum, région du Nord), a été la cible d’une attaque par des individus armés. Bilan: 04 militaires tombés et 08 autres blessés.

27 novembre 2021: Trois engins explosifs improvisés ont été découverts dans des localités avoisinant la ville de MATIACOALI (Province du Gourma, région de l’Est). Ces engins ont été neutralisés grâce à l’intervention des unités du Génie Militaire.

GROUPEMENT DE SECURISATION
DU SECTEUR Nord GROUPEMENT DE SECURISATION DU SECTEUR CENTRE ET EST

AUTRES ACTIVITES
– Le CEMAT a séjourné au cours de la semaine écoulée à KELBO, YIRGOU et THIOU. Il y a rencontré les Hommes pour les féliciter pour leur engagement et leurs sacrifices. Cette visite a remonté le moral des Hommes qui ont pu échanger à bâtons rompus avec le CEMAT..

– Dans tous les groupements de forces, sécurisation de marchés et de lieux de cultes

– Sécurisation des travaux de bitumage de l’axe Dori-Gorom

– Escortes au profit de structures étatiques et de structures privées dans les différents groupements de forces.

État-major général des armées du Burkina Faso 

ARTICLES SIMILAIRES

CAN 2021: L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire au bout du suspense et se qualifie en quart de finale

INFOWAKAT

Coup d’État au Burkina : le MPP exige la libération de Roch Kaboré

INFOWAKAT

Burkina : 08 OSC annoncent prendre acte du coup d’Etat

INFOWAKAT

Mali : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA rejette le calendrier proposé par la transition

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

REDACTION

Burkina/Coup d’Etat 2022: L’UAS appelle ses sympathisants à rester vigilants

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR