A LA UNE Burkina Prevention Sécurité

Sécurité : Le Burkina entier est déconseillé aux citoyens britanniques

Le Royaume Uni déconseille à ses citoyens tout déplacement vers le Burkina Faso. La note y afférant a été publiée le 07 février 2020 par le ministère des affaires étrangère et du commonwealth. Et elle se justifie par la situation sécuritaire difficile que traverse le Burkina Faso.

« Les terroristes tenteront très probablement de mener des attaques au Burkina Faso, y compris à Ouagadougou. Les attaques pourraient être aveugles, affectant les forces de sécurité du Burkina Faso, des sites religieux, des restaurants et des lieux visités par des étrangers. D’autres attaques sont possibles. »

C’est par ces mots que le gouvernement des Royaumes Unis tente de dissuader ses citoyens d’effectuer des voyages vers le Burkina Faso.

Il y a aussi « un risque » poursuit le communiqué, que « des groupes terroristes traversent la frontière du Mali et la frontière nord avec le Niger pour entrer dans le Burkina Faso pour mener des attaques d’enlèvement ».

La seule ville burkinabè autorisée aux citoyens britanniques est Ouagadougou, et ce, en cas de nécessité.

Le Royaume Uni est le 3ème pays déclaré, à avoir ouvertement déconseiller le Burkina Faso à ses citoyens. Le 24 décembre 2019, la France publiait une carte résumant sa vision de la situation sécuritaire du Burkina à l’endroit de ses ressortissants. Sur celle-ci, le long des frontières du Burkina avec ses pays voisins, à l’exception de celle avec le Ghana sont peintes en rouge.

A un peu moins d’un mois plus tôt, Washington déconseillait aussi aux américains le Burkina Faso comme destination, avec un accent particulier sur des quartiers de la capitale.

DK

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Elections 2020 : des jeunes de la région du centre mobilisés pour l’enrolement

Jordan MEDA

Burkina : le ministère du commerce veut apurer le passif foncier industriel

Jordan MEDA

Concours directs de recrutement de 70 élèves greffiers, Session 2019 : Sont déclarés définitivement admis en remplacement des candidats défaillants.

INFOWAKAT

G5 Sahel : le témoin passé à la Mauritanie pour 01 an

Jordan MEDA

Affaire IUTS : la Coordination Nationale des OSC pour la Patrie au côté des syndicats

INFOWAKAT

Kemi Seba expulsé du Sénégal pour la deuxième fois, son procès renvoyé au 27 avril

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR