A LA UNE Actualité AFRIQUE Articles Burkina Infos Société

SECURITE SOCIALE : La pension de survivant allouée aux orphelins augmente de 10% à 50%

Le Burkina Faso se conforme à la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES) avec une nouvelle loi portant régime de sécurité sociale, applicable aux agents publics de l’Etat. Elle a été adoptée par l’Assemblée nationale, au cours de la séance plénière le Jeudi 01 avril 2021. La loi, composée de 5 titres et de 161 articles, porte sur l’augmentation des parts allouées aux orphelins en guise de pension de survivant, et offre des innovations dans les payements des cotisations relative à la pension de retraite.

Désormais la pension de survivant allouée aux orphelins connaitra une augmentation de 10% à 50% quel que soit le nombre d’orphelin. C’est l’une des innovations portées par la loi votée à l’unanimité par les 121 députés. En guise d’explication donnée par le Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Séni Mahamadou OUEDRAOGO, « Cela veut dire que si vous avez un seul enfant, lui seul a 50%. S’ils sont deux, les 50% sont divisés par 2 », a-t-il expliqué devant les députés.

De même les travailleurs ont la possibilité de payer jusqu’à terme le nombre d’année manquant, pour atteindre les 15 années de cotisations requises pour bénéficier de la pension de retraite ; elle sera désormais calculée en tenant compte des indemnités.

Pour bénéficier d’une retraite confortable, la loi permet aux travailleurs de toujours cotiser, cependant via l’assurance volontaire. Elle s’articule sur deux plans ; celle obligatoire, et celle facultative. « Par exemple, si vous voulez cotiser pour l’éducation de vos enfants ou pour résoudre des soucis de santé dans le futur, vous pouvez aller ouvrir un compte à la CARFO, comme ce qui se passe dans les compagnies d’assurances. Quand vous serez à la retraite, vous aurez deux sources de revenus » ; a expliqué le ministre, en ajoutant que la loi prévoie aussi une prise en charge directe des victimes d’accidents de travail et maladie professionnelle, à travers une simplification des procédures de gestion des risques professionnels. De se dires, il s’agira pour le responsable de déclarer le malheur, lorsqu’il arrive un accident de travail, dans un délai de 48 heures.

 

NBK

Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Politique: Le parti de Saran Séré Sérémé quitte la majorité pour l’opposition politique 

REDACTION

Entrepreneuriat : Des jeunes renforcent leur connaissance en élevage de poulet

REDACTION

Procès Thomas Sankara : Élise Yamba Ilboudo nie avoir vu le général Gilbert Diendéré au conseil de l’entente le jour des faits

INFOWAKAT

Solidarité nationale : le président du Faso appelle à la mobilisation citoyenne

INFOWAKAT

Sourou : une double attaque contre les brigades de Gendarmerie de Gomboro et de Lanfièra

INFOWAKAT

Assassinat de Thomas Sankara et ses 12 compagnons : Yamba Elisé Ilboudo explique son rôle

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR