IMG 0314 1 1024x768
Actualité

SECURITE SOUS-REGIONALE : 21 nouveaux officiers logisticiens désormais opérationnels !

Après six semaines de formation, 21 stagiaires de l’Ecole Militaire Technique de Ouagadougou (EMTO) ont reçu leurs diplômes de qualification en logistiques du 1er degré ce mercredi 25 février 2015. Cette huitième promotion de logisticiens est composée des représentants de 15 pays de la sous-région avec le soutien de la République Française.  

 

Depuis 2008, l’Ecole Militaire Technique de Ouagadougou forme des officiers logisticiens provenant des différents pays de la sous-région. Débutée le 19 janvier dernier, cette promotion est la huitième du genre qui a réuni 21 participants issus de 15 Etats sous régionaux. C’est après six semaines de formations intenses que ces derniers ont reçu leurs diplômes de qualification en logistique du 1er degré.  La cérémonie de remise des parchemins de fin de formation s’est tenue dans l’enceinte du Camp guillaume à Ouagadougou. Tour à tour chacun a eu droit aux félicitations accompagnées d’échanges de chaleureuses poignées de mains des autorités militaires présentes.

La présente promotion revêt un caractère particulier,  en ce sens qu’une personnalité civile a, pour la première fois, pris part à la formation de qualification logistique (QL1). Alio MAIDOUKIA, responsable sécurité au Niger, était difficilement identifiable parmi les corps car il était vêtu de son uniforme de pompier. Pour le directeur des études, Lieutenant-colonel Mortemard de Boisse,  C’est un signe qui montre que l’EMTO sera « un centre de formation de haut niveau où seront formés des logisticiens ou des techniciens, militaires ou civils, destinés à occuper des postes dans les structures des opérations de soutien à la paix ou dans les industries ( …) ».

Face au péril du terrorisme avec la menace de Boko Haram en Afrique, Mortemard de Boisse estime que les officiers formés à l’EMTO pourront y contribuer avec efficacité via des soutiens logistiques.IMG 0321 1 1024x768
Après le cérémonial de remise de diplômes, les visiteurs ont eu droit à la visite des ateliers de travaux pratiques en Armement petit calibre des stagiaires, puis un lot important de matériel. Au nombre de ceux-ci on note la présence d’un moteur complet de BASTION pour l’instruction, un engin type Renault Trucks Défense (RTD), trois moteurs PERKINS à 6 cylindres avec une génératrice de 150 KVA, puis du matériel de montage d’armes de type kalachnikov. Le coût estimatif de ce matériel de la société ACMAT est d’environ dix millions de francs CFA. C’est un lot de matériels didactiques offert par la coopération française en vue d’améliorer les conditions de travail des stagiaires. Les 21 officiers regagnent donc leurs Etats-majors respectifs avec des connaissances très approfondies en logistiques.

L’école militaire technique de Ouagadougou envisage à l’horizon 2016, l’ouverture d’un stage d’application du domaine soutien au profit d’officiers subalternes Africains.

Noufou OUEDRAOGO
ifaso.net

ARTICLES SIMILAIRES

L’actualité de la semaine en bref…

Jordan MEDA

Entrepreneuriat : SANTENAT étend ses tentes

REDACTION

Burkina : En attendant le vote!

REDACTION

Burkina/Boucle du Mouhoun : un chef de village enlevé dans la Kossi

Jordan MEDA

Burkina/Fada : La population descend au gouvernorat avec des corps de proches tués

Jordan MEDA

Concours directs : 1 290 142 candidatures pour 4 721 emplois

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR