Actualité Articles Burkina Economie Innovation

SICOT : des recommandations pour booster la filière coton-textile

La cérémonie de clôture des panels du Salon international du coton et du textile (SICOT) a eu lieu ce vendredi 28 septembre 2018 dans l’après-midi à Koudougou. Dans son discours de clôture, Harouna Kaboré ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, a exprimé sa satisfaction par rapport aux recommandations issus des panels.

Ouverte le veille, la série des panels s’est achevée ce vendredi 28 septembre dans la cité du cavalier rouge à la mi-journée. A l’issue de la dizaine de panels, les organisateurs ont présenté la synthèse des principales conclusions qui seront transmises aux plus hautes autorités du Burkina Faso. On peut retenir de la présentation faite par Aboubacar Traoré, président du comité d’organisation de la première édition du SICOT, que les principaux sujets inscrits à l’agenda ont pu effectivement être abordés. « Les échanges ont permis de partager les bonnes pratiques industrielles, de recenser les contraintes et les difficultés rencontrées dans l’industrie cotonnière africaine ainsi que les besoins d’accompagnement » a-t-il déclaré.

Si le développement du secteur du coton et du textile apparait comme une opportunité dans la lutte contre la pauvreté, les panélistes n’ont pas omis de souligner les défis environnementaux qu’il va avec. En effet, il est également ressorti de la synthèse, que la culture du coton a des impacts environnementaux. Cela en raison du fait qu’elle « engendre entre autres, l’appauvrissement et la dégradation des sols, favorisés par l’utilisation intensive de pesticides chimiques ».

Dans son discours, le ministre Harouna Kaboré a félicité l’ensemble des participants, pour les la pertinence des recommandations. Pour lui, celles-ci témoignent de l’engagement des participants à « faire de la filière coton-textile, une filière dont la valorisation contribuera au décollage de l’industrie textile en Afrique en général et au Burkina Faso en particulier. »

Avant de clore son propos, il a donné rendez-vous pour la deuxième édition du SICOT, prévue du 30 décembre au 1 janvier 2019.

La réflexion a pris fin mais les autres activités se poursuivent

Les activités du SICOT se poursuivent jusqu’à demain samedi. En effet, la cérémonie officielle de clôture est intervenue avec la clôture des panels. En effet, les expositions ventes se poursuivent aussi bien à la place de la nation de Koudougou que dans l’enceinte de Splendid hôtel. Il en est de même pour les rencontres d’affaire. Par ailleurs, plusieurs visites d’entreprises cotonnières seront visitées samedi, par les participants.

Quelques points issus de la synthèse des panels

  • L’urgence de promouvoir des partenariats pour soutenir la filière notamment la transformation,
  • La redéfinition et la mise en œuvre de politiques d’industrialisation associant les principaux acteurs, en vue de relever les défis,
  • Le renforcement du cadre réglementaire et organisationnel des organisations du secteur privé et des producteurs dans la chaine de valeur du coton,
  • L’amélioration de l’accès aux intrants et aux crédits d’investissement,
  • L’amélioration de la productivité grâce à la recherche et à la formation,
  • Le soutien au marché et au développement des produits,
  • La promotion de la diversification et de l’innovation des produits

I.Y envoyé spécial à Koudougou

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : le procureur général fâché par le bâtonnier

Jordan MEDA

Bars et maquis : la ruée vers la bière n’est pas générale

Jordan MEDA

Communiqué d’ouverture concours professionnel de recrutement de 10 élèves greffiers, session 2020

INFOWAKAT

Meurtre De Georges Floyd : l’Union Africaine condamne le drame

Jordan MEDA

Covid-19 : Le DG de la Police Nationale rappelle aux usagers de la route, l’obligation du port du cache-nez.

INFOWAKAT

Education : 04 syndicats refusent d’accompagner le gouvernement

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR