Actualité Burkina Société

Sit-in du CDAIP : Les membres de ce mouvement dénoncent le mutisme des autorités municipales

Le Comité de défense et de l’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) a tenu  un Sit-in ce jeudi 11 août 2016 devant la mairie de l’Arrondissement  3 de Ouagadougou. Ce sit-in, à en croire les acteurs, est une réponse au fait qu’ils n’ont pas été entendus depuis l’introduction le 18 juillet dernier, de leur dossier auprès des autorités. Cependant, la CDAIP exige la résolution du problème des commerçants lésés de Toécin Yaar.

Les manifestants exigent le traitement diligent de leur plateforme revendicative
Les manifestants exigent le traitement diligent de leur plateforme revendicative

Les membres du CDAIP crient leur ras-le-bol face au mutisme des autorités municipales. A les entendre, il y a des doubles et des triples attributions de place de marché à toécin yaar. « Nous demandons à ce que l’on puisse résoudre cette question », a lancé Ernest Zemba, coordonnateur du CDAIP. Il révèle cependant qu’ « il y a des personnes recensées et non attributaires mais aussi des résidents du marché (des gens qui exerçaient des activités sous forme de  location) qui n’ont pas été recensés et qui n’ont donc pas de place ». Pour donc mettre fin à ce problème qui affecte les commerçants du marché de Toécin Yaar, le CDAIP invite les autorités à se pencher sur la question.

Pour ce faire, le CDAIP a entrepris des démarches au niveau de la mairie en vue de la résolution de ce problème. « Les clauses de ces démarches ont été transmises aux commerçants le 6 Aout dernier à travers une assemblée générale », a confié Ernest Zemba. Selon lui, l’assemblée générale a estimé qu’il faut tenir un sit-in dans la matinée de ce jeudi 11 Aout. De ce préavis de grève, les autorités municipales auraient, par une note, demandé au mouvement de surseoir au sit-in parce que leur dossier introduit depuis lors était en cours de traitement. De ce fait, le rassemblement de ce matin, à en croire le coordonnateur de la CDAIP, avait pour but de venir donner l’information aux militants du CDAIP.

Lire aussi : Toécin Yaar : Les commerçants accusent les autorités municipales d’avoir planifier une raquette

Les attentes du CDAIP sont claires !  Il faut un relogement des commerçant lésés, les personnes résidents non recensées, et les personnes recensées non attributaires. « Nous demandons également un audit de la gestion du travail de la Commission d’attribution », a laissé entendre le Coordonnateur du CDAIP. Du reste, les membres du CDAIP restent convaincus que la mairie peut apporter des solutions idoines à ce problème. Pour ce faire, « il appartient à la mairie de prendre des mesures pour élucider cette affaire », de l’avis de Ernest Zemba. Lorsque nous quittions les lieux, une délégation de ce mouvement avait été reçue en concertation avec les autorités municipales.

Armand Kinda

Infowakat.netCDAIP

Ernest Zemba, Coordonnateur du CDAIP se dit consterné par le mutisme des autorités
Ernest Zemba, Coordonnateur du CDAIP se dit consterné par le mutisme des autorités

ARTICLES SIMILAIRES

Région de l’Est : Une quarantaine d’hommes armés abattus, trois capturés dans la Tapoa

INFOWAKAT

Mali : Le président et le vice-président de la Transition ont prêté serment.

INFOWAKAT

Education : des Associations de parents d’élèves aident à construire des classes dans le Nahouri

INFOWAKAT

Diplomatie : Madame Nadieska Navarro Barro, nouvel ambassadeur de Cuba au Burkina Faso

INFOWAKAT

Burkina : Zida annule sa participation au congrès du MPS

INFOWAKAT

France : Attaque à l’arme blanche à Paris

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR