A LA UNE Actualité Articles Burkina Education Santé

Situation à la santé: deux bébés et deux femmmes décédés (L. Lougué)

Les ministres de la santé et de l’éducation nationale étaient face à la presse ce 23 mai 2019 pour faire le point sur les différentes actions menées et situations qui prévalent dans leurs ministères respectifs.

Pr Stanislas OUARO

De la situation au niveau de l’éducation nationale, le Pr Stanislas OUARO félicite ses partenaires sociaux pour « l’esprit de dialogue et de sacrifice dont ils ont fait preuve pour sauver l’année scolaire en cours ». Et en parlant d’année solaire le ministre dépeint une situation assez complexe en ce qui concerne certaines écoles fermées. En effet « on compte à ce jour 1933 écoles fermées » au Burkina principalement pour des raisons sécuritaires. Cette situation touche « 326 512 élèves et 9042 enseignants » qui sont « hors de classe » poursuit le ministre

Qu’a cela ne tiennent les examens de fin d’année auront bien lieu. Et dans les zones où les écoles « n’ont pas atteint les volumes horaires de cours, l’année sera blanchie ; les autres qui auront un niveau acceptable se verront accorder un rallongement et composer en différé ».

Pour cette année, le budget alloué à l’organisation des examens est de 14 milliards 536 millions 511 milles 913 francs CFA pour un effectif de 735 384 élèves en lice avec une « forte parité de genre ».

Deux nouveaux nés et deux femmes décédées

Léonie LOUGUE

Concernant la situation de grève au niveau de la santé, Léonie Claudine LOUGUÉ, reconnait qu’il y a bien eu des décès, mais qui ne sont pas intimement liés à la grève. « Le premier cas c’est celui d’un nouveau-né à l’hôpital avant-hier. L’enfant est né en détresse vitale. La pédiatre de garde l’a réanimé. Mais en descendant, faute d’équipe pour assurer la continuité, le bébé a été évacué à saint Camille qui dispose d’un service néonatologie. Et c’est pendant sa prise en charge que le bébé est décédé ». Il y a aussi « une femme qui était en travail à Mogtédo. Mais Mogtédo n’ayant pas pu asseoir sont service minimum, la dame a été évacuée à Zorgho, et c’est là qu’elle a accouché d’un mort-né ».

Deux autres cas ont aussi été signalés. « Une femme qui est décédée d’hémorragie malgré les trois poches de sang qui lui ont été administrées ; et une autre qui est décédée d’un cancer pelvien généralisé ».

La ministre regrette toutes ces morts et espère que des terrains d’entente seront vite retrouver entre le ministère et les syndicats à l’instar de son homologue de l’éducation.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

FESPACO 2021: La ministre de la culture reçoit les bénédictions du mogho naba Baongo pour la 27 ème édition

INFOWAKAT

748 élèves sous-officiers de la gendarmerie nationale prêt pour être au service du pays

INFOWAKAT

Ouagadougou : des véhicules mis en fourrière pour mauvais stationnement

INFOWAKAT

Bobo/Éducation : Pas de frais scolaire pour les nouveaux élèves du préscolaire et primaire

REDACTION

Sécurité : Le Burkina Faso acquiert d’équipements et de véhicules de défense turcs

INFOWAKAT

Résultat d’admission au concours professionnel de recrutement d’élèves Inspecteurs de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle (ex Instituteurs Principaux), session 2021.

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR