A LA UNE Actualité Burkina Société

Situation nationale : “la pluie nous frappe, nous également on se frappe. Ce n’est pas intéressant”Tahirou Simboro du MPP

Le samedi 27 novembre dernier, les manifestants de la ville de Ouagadougou qui réclamaient le départ du président Roch Kaboré ont été contraints par les forces de l’ordre de regagner l’épicentre de la place de la Nation. Dispersés par des policiers à l’aide de gaz lacrymogène, certains manifestants ruminant une colère noire ont essayé de brûler le siège de la campagne nationale du parti au pouvoir, le MPP.

La capitale Burkinabè était en ébullition dans la matinée du samedi dernier. A l’aide d’un important dispositif de sécurité, les policiers ont quadrillé le centre de la ville empêchant les manifestants, qui protestaient contre la faillite sécuritaire, de se rassembler à la place de la Nation. Par endroit, certains dispersés ont dressé des barricades sur plusieurs artères à l’aide des pneus brûlés, cailloux, troncs d’arbres et des barrières en fer.

Par contre, d’autres manifestants ont vandalisé le siège de la campagne nationale du MPP après avoir tenté d’incendier le bâtiment. Visiblement, la façade du bâtiment était noire et les séquelles de cailloux étaient perceptibles sur les vitres de l’immeuble. Selon des témoins recueillis sur place, il s’agit d’un groupuscule de jeunes qui voulaient déstabiliser le bâtiment. Mais, le pire a été vite évité grâce à la solidarité des jeunes du quartier.

Tahirou Simboro, responsable chargé de la santé et du tourisme au sein du bureau MPP de l’arrondissement 3, interrogé sur place nous explique la genèse des faits. « Nous on était assis et sur place, on voit une vingtaine de jeunes apparaître sur des motos en klaxonnant. Au fur et à mesure leur nombre s’est accru. Ils ont commencé à lapider occasionnant les vitres cassées. On a vu qu’ils ont pu faire sortir quelques chaises de l’immeuble et brûler », a-t-il raconté.

Cependant, il a déploré l’attitude de ces manifestants qui, selon lui, au lieu de marcher pacifiquement se sont donnés à des actes de pillage. « On pensait que ces jeunes sortaient pour manifester. Et hélas, ce n’est pas le cas. Moi ce que j’ai remarqué, c’est des voleurs qui sont sortis. Parce que si on sort pour manifester, on doit le faire pacifiquement. On ne sort pas pour piller.

Tahirou Simboro du MPP

Mais des gens sont rentrés, ils ont volé des écrans plasmas et volé des motos sous le hangar ici au siège. J’ai même des images. C’était vraiment pitoyable ! », a-t-il regretté.

Le feu ayant déclenché, Tahirou Simboro et ses camarades ont pu extirper sa progression afin d’éviter le pire surtout les dommages collatéraux. « Les jeunes ont montré qu’ils étaient vraiment déterminés. On a défendu notre siège », a-t-il soutenu avant de lancer cette interrogation : « Imaginez-vous si cet immeuble prend feu, c’est combien de concession qui sont aux alentours ? ». Il estime que si le bâtiment prenait feu, cela allait causer d’énorme dégâts aux voisins immédiats. Alertées, les forces de l’ordre de l’ordre se sont rendues sur les lieux dispersant les manifestants.

Pour le responsable chargé de la santé et du tourisme au sein du bureau MPP de l’arrondissement 3, le moment n’est pas propice pour manifester. « Présentement, on doit être déterminé, soudé, uni, pour défendre notre patrie qui est en proie actuellement des terroristes. Il y a un adage qui dit, la pluie nous frappe, nous également on se frappe. Ce n’est pas intéressant », a-t-il affirmé.

Séance tenante, les jeunes qui ont opposé une résistance aux manifestants ont entamé une opération « mana mana » rendant propre la direction de campagne. Dans la foulée quelques responsables du parti au pouvoir s’étaient rendus sur les lieux à l’image de l’ancien président du Conseil Supérieur de la Communication, Mathias Tankoano. Il a été nommé comme responsable aux questions électorales du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) le 26 septembre 2021 lors du deuxième congrès extraordinaire.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

CAN 2021: L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire au bout du suspense et se qualifie en quart de finale

INFOWAKAT

Coup d’État au Burkina : le MPP exige la libération de Roch Kaboré

INFOWAKAT

Burkina : 08 OSC annoncent prendre acte du coup d’Etat

INFOWAKAT

Mali : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA rejette le calendrier proposé par la transition

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

REDACTION

Burkina/Coup d’Etat 2022: L’UAS appelle ses sympathisants à rester vigilants

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR