A LA UNE Actualité Burkina Politique

Situation nationale : l’ancienne APMP charge le pouvoir militaire et apporte son soutien aux FDS

A la suite de la rencontre tenue avec le Premier Ministre le mercredi dernier sur l’agenda de la transition, l’Alliance des partis de l’ancienne majorité présidentielle (APMP) a, ce vendredi 1er juillet 2022 à Ouagadougou, donné sa lecture de la situation, notamment, sécuritaire.

Le Burkina Faso est pris depuis 2015 dans une spirale de violences, attribuées à des hommes armés terroristes qui ont fait des milliers de morts et environ 2 million de déplacés. Des responsables de l’Alliance des partis et formations politiques de l’ancienne majorité présidentielle (APMP), étaient face à la presse ce 1er juillet 2022 à Ouagadougou. L’insécurité, l’un des points essentiels, a meublé cette entrevue.

Alassane Bala Sakandé, président du MPP et ses alliés ont expliqué que la situation nationale reste désespérément marqué par la recrudescence des attaques terroristes qui endeuillent la Nation Burkinabè. La dernière attaque la plus meurtrière en date a été enregistrée dans la nuit du 10 au 11 juin contre la commune de Seytenga dans le Sahel, avec comme bilan officiel 86 civils tués.

Cet état de fait, estiment-ils, constitue l’effondrement de la situation sécuritaire, l’accroissement sans continu du flot de personnes déplacées, la fermeture des écoles, des centres de santé, …

Pourtant, les militaires ayant pris le pouvoir par un coup d’Etat ont promis d’endiguer la violence terroriste croissante dans le pays. Mais les résultats tardent à venir et ils n’arrivent pas à mieux faire que le régime de Roch Kaboré. Cette attaque a aussi occasionné le déplacement de 31 201 personnes vers la ville de Dori, chef-lieu de la région du Sahel, selon le ministère en charge de l’Action humanitaire du Burkina Faso.

« Face à ce sombre tableau clinique de la vie nationale et à la détresse des populations, contre toute attente, les autorités de la transition ont choisi de verser dans une fâcheuse rhétorique et une abominable communication tendant à occulter des réalités qui rythment le quotidien des Burkinabè », a laissé les conférenciers du jour par la voix de Bala Sakandé.

Néanmoins, ils disent manifester leur solidarité et encouragement à toutes les forces combattantes engagées dans la lutte pour la libération du pays. Ainsi, ils témoignent leur solidarité et compassion à l’endroit de toutes les familles des victimes civiles et militaires du terrorisme.

Un appel est lancé à l’ensemble des filles et fils de la Nation à œuvrer pour l’unité nationale et la réconciliation « véritable et sincère pour faire bloc autour de la mère patrie en ces instants cruciaux ».

Et pour ce faire, Bala Sakandé et ses camarades souhaitent que les autorités de la transition cessent de « ruser avec les attentes légitimes » du peuple Burkinabè. Du reste, ils invitent ces dernières à s’inscrire dans une démarche politique « vertueuse et inclusive » en lien avec le vivre-ensemble et la cohésion nationale dont l’un des premiers actes consiste en la libération de leur mentor, Roch Kaboré.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Contrôle des produits de grande consommation : plus de 56 tonnes de maïs, de petit mil et de sorgho saisies pour exportation frauduleuse au mois de juillet 2022.

INFOWAKAT

Mali : reprise des rotations des contingents de la Mission de l’ONU

INFOWAKAT

Le Mali annonce s’être acquitté de ses dettes

INFOWAKAT

Burkina : vers la nécessité de sécuriser l’axe Ouaga-Kaya-Dori.

INFOWAKAT

Burkina : Gouvernement et syndicats s’accordent sur des recommandations

INFOWAKAT

Sahel : Deux soldats tombés entre Dori et Sebba

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR