A LA UNE Articles Burkina Société

Société : “Il y a les couples android et les couples administratifs” (Jean Bosco)

Qu’en est-il de la gestion des tâches ménagères dans les couples ?  Mon mari ne peut-il pas m’aider quand je suis seule? C’est une question qui ne se pose pas à haute voix mais intérieurement par la plupart des femmes. La réalité c’est que de nos jours, bien que la femme doit avoir un travail rémunérateur, elle se retrouve seule à faire les travaux ménagers après la journée de travail. Certains hommes pensent que dans la société africaine les tâches ménagères incombent exclusivement à la femme et que rien ne peut lui enlever ce rôle.

Nombreux sont ceux qui comme M. Bonou, pensent que cela ne fait pas bonne image de voir l’homme après le boulot se mettre aux tâches de la maison. « Imaginez que l’homme revienne le soir, on lui dit de se changer , de mettre la culotte pour les tâches ! Mais la femme, c’est son travail. Elle est plus adaptée, destinée à cela ».

« C’est vrai qu’on veut des femmes qui travaillent aujourd’hui, mais en même temps, il ne faut pas qu’en tenant compte de cette société nouvelle, de la modernisation, que l’on fasse table rase de certaines de nos valeurs qu’on doit sauvegarder » poursuit-il.

Mais notre interlocuteur relativise. L’homme peut par plaisir décider « les weekend de préparer, ou faire la vaisselle ».

Autre son de cloche chez M. Traoré qui pense que c’est la culture de certaines personnes qui, lorsqu’elle est ancrée, rend difficile l’adoption de pratiques autres que celles inculquées par sa culture.

« Si la femme travaille, qu’elle s’organise ! Elle peut toujours amener son mari à l’accompagner dans les tâches ménagères, mais cela dépend de la manière d’aborder le sujet. L’homme aime tout sauf l’imposition. Dès qu’il sent qu’il y a la pression, tout est gâté. Il faut qu’elle sache manager la famille », foi de M. Traoré.

Il n’est donc pas dans la nature de l’homme de faire le ménage ? Mme Ouédraogo pense que oui. « Je me lève à 5h du matin pour cuisiner et faire le ménage avant d’aller travailler et le reste je le fait le soir après le service. Monsieur ne s’implique pas à moins que je ne lui demande souvent de laver les enfants ».

La complicité dans la gestion des tâches

La question de comment gérer de façon optimale les tâches ménagères est alors posée au conseillé conjugal Jean Bosco Kaboré. Pour le manager des couples, la qualité de la relation, de la communion de vie doit le définir.

« C’est la maturité de notre vie affective, vie d’amour, notre relation fraternelle et amicale qui va définir la conception du mariage, de la vie à deux. Il n’y a pas un rôle standard qui est attribué à l’homme ou à la femme mais, chaque couple est une entité à part, comme dit le code de la famille, on doit s’entraider mutuellement », explique M. KABORE.

Pour lui, il n’y a pas lieu que l’homme soit gêné par le regard des autres lorsqu’il aide sa femme dans les tâches. Faire la vaisselle ne veut pas dire qu’on aide la femme, mais qu’on prend soin de sa famille.

« La répartition des tâches ménagères doit être conditionnée et commanditée par la qualité affective de leur vie. Je précise que chaque couple est une entité à part, il n’y a pas de rôles et de tâches standards. Il faut donc reconnaître que les rôles évoluent avec les époques, le temps les cultures et la mode ».

Deux types de couples

A en croire le conseiller conjugal, la répartition des tâches et des rôles viennent de la qualité de la vie de couple. « Si vous n’avez pas une maturité dans la relation, vous allez vous distribuer les rôles sans communion, tendresse et communication émotionnelle ». Ce genre de couple est nommé par le conseiller conjugal de “couple administratif”.

Le couple administratif est selon lui, une action de gérer les biens, de se charger des tâches et défendre des intérêts. En ce moment « la dimension affective n’est pas considérée comme le premier objectif, l’amitié profonde et l’amour inconditionnel sont absents ».

Il fait remarquer qu’il y a deux façons de vivre dans le foyer. Il y a ceux qui sont seulement mari et femme, ce qui veut dire qu’on ait « changé de statut social mais, on n’a pas une vie d’intimité (émotionnelle) qui fait de nous époux et épouses ». Il y a des gens qui s’arrêtent à ce niveau dont le « couple administratif ».

Et il y a ceux qui sont devenus époux et épouses, c’est-à-dire ceux qui sont guidés par leur affection l’un pour l’autre.

« Société : “Il y a les couples android et les couples administratifs” (Jean Bosco) Société : “Il y a les couples android et les couples administratifs” (Jean Bosco) Quand on est époux et épouses, on fait tout avec la tendresse, l’amitié et la douceur. Quand on rencontre l’amour authentique qui fait de nous époux et épouses, nos valeurs, notre conception de la vie change » indique le manager de couple. Dans ce cas s’il y a des soucis, on doit tenir compte de la « conception qu’on a déjà semé ».

Il faut demander de l’aide

Jean Bosco Kaboré précise que dans le cas où la femme sent qu’elle est débordée, elle doit interpeller son mari avec délicatesse, lui demander de l’aider tout simplement. « Mais il faut qu’au début de la relation il y ait une communication, la femme doit faire comprendre à son mari qu’elle ne tiendra pas toute seule et qu’elle a besoin d’aide », dixit le conseiller conjugal.

Pour éviter que le couple se dénature par des incompréhensions il faut, explique Jean Bosco Kaboré devenir « un couple Android », c’est-à-dire mettre à jour à tout moment le couple. « On ne doit pas rappeler les problèmes passés à l’autre. On doit en discuter et surmonter, on actualise on ne doit pas dormir avec une colère. Le couple est une dynamique, il faut donc de l’innovation ».

Lorsque tout ne va pas bien dans le couple, il doit se réorganiser en tenant compte de la qualité de leur vie d’amour.

Nafisiatou VEBAMA

Infowkakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Fatimata SANOU/TOURE nommé Médiateur du Faso

INFOWAKAT

Sécurité au Burkina : De nombreux Ouagavillois approuvent la présence des chefs militaires sur le terrain des opérations !

INFOWAKAT

Concours de police municipale : les résultats d’admission

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 70 élèves greffes : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 30 élèves Secrétaires des greffes et parquets : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Situation nationale : “la pluie nous frappe, nous également on se frappe. Ce n’est pas intéressant”Tahirou Simboro du MPP

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR