A LA UNE Actualité Burkina Communiqué de presse Sécurité Société

Société : la police met la main sur une fausse guérisseuse

La police vient de mettre la main sur une femme de 56 ans qui se faisait passer pour une guérisseuse. Cette dernière a causé le lynchage de personnes du troisième âge supposées être des sorcières.

Le 3 juillet 2019 une équipe du bureau central interpol du BURKINA FASO, de retour d’une mission de la République du Bénin conduisait et mettait à la disposition des services de police de la TAPOA la nommée LANKOANDE Christine, ressortissante burkinabè âgée de 56 ans.

Localisée au Bénin après avoir séjourné au Niger, dame LANKOANDE Christine se faisait passer pour une guérisseuse traditionnelle. Au cours des séances de délivrance des malades conduits auprès d’elle, elle procédait à des interrogatoires guidés du malade et de ses accompagnants, lesquels débouchaient sur l’identité et la localisation de personnes supposées être des sorcières et à l’origine de la maladie. Par la suite ces prétendues sorcières ainsi « identifiées », généralement des personnes du troisième âge vivant dans le même village que le malade, faisaient l’objet de lynchage de la part des proches du malade.

A ce jour les services de police de la région de l’Est ont dénombré une vingtaine de victimes liées auxdites séances de délivrance et ont procédé à l’interpellation d’une trentaine d’individus.

A cette occasion le directeur général de la police nationale salue la bonne collaboration entre la police nationale du BURKINA et celle de la République du BENIN, qui a permis l’interpellation de dame LANKOANDE Christine. Celle-ci et les autres interpellés seront conduits devant la justice pour répondre de leurs actes.

Aussi invite t-il les populations à se départir des pratiques d’auto justice qui bien souvent entrainent des victimes innocentes.

ARTICLES SIMILAIRES

Tribunal de l’actualité : Les étudiants invités à s’expliquer sur leur mécontentement

Infowakat MEDA

« Thomas Sankara ne mérite pas une statue faite à la hâte » (J. Rawlings)

Infowakat MEDA

ETO’O et DROGBA membres de la CAF

Infowakat MEDA

Décès de 11 personnes dans une unité de la police : Le président du Faso réagit

INFOWAKAT

Police nationale : la 3e promotion prête pour le terrain

INFOWAKAT

Ça y est, le super Galian a les clefs de sa villa

INFOWAKAT

1 commentaire

ZOROM Abdoulaye 7 juillet 2019 at 13 h 29 min

C’est criminel ça et les cas comme ça on ne peut pas les finir collaborons avec les autorités pour sauver les victimes.

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR