19 Juin, 2019 @ 13:47

Le collectif des policiers et militaires radiés de 2011 interpellent une fois de plus le président du Faso. Ce dernier promettait sur les ondes d’une radio de la place le 23 juin 2018, de prendre en compte le résultat qui sera fourni par le HCRUN et les traiter rapidement. Mais jusque-là, rien n’est fait, alors que le 23 mai 2018 le HCRUN avait transmis le dossier final.

« Nous avons constaté que les autorités ont un écart de langage en ce qui concerne leur engagement et leur devoir. Nous voulons pour preuve les dates données pour la réparation de l’injustice que nous subissons actuellement. Nous voulons leur rappeler qu’ils doivent prendre en compte les propositions et considérer les institutions qu’ils ont mises en place », argue le chargé de communication des policiers radiés, Arnaud Francis Kinané.

A la question de savoir ce qui bloque le dossier, le collectif affirme n’avoir aucune idée. Le 23 mai 2018, le gouvernement a fait une sortie médiatique où il disait que le dossier était clos et qu’ il sera en conseil de ministre au plus tard le 15 novembre 2018 mais rien n’est fait jusqu’à présent.

Arnaud Francis Kinané

Alors le collectif a introduit quatre demandes d’audiences à la primature qui ont été toutes sans suite. Il en est de même au ministère de la sécurité, à l’Assemblée nationale et à l’Archevêché.

Des demandes d’autorisation d’occupation de l’espace publique à la mairie centrale ont également été refusées.

« Nous sommes considérés comme des sous citoyens parce que nous avons tentés plusieurs fois de rentrer en contact avec le Premier ministre pour avoir les nouvelles de notre dossier puisque le HRCUN dit avoir déposer le dossier et n’a plus rien à nous  dire », fulmine le porte-parole des policiers, Mahamadi Kidiga.

Le collectif dit avoir  reçu un message du gouvernement par l’intermédiaire du Haut conseil pour la réconciliation et l’union nationale qui atteste qu’un décret viendra résoudre définitivement les problèmes du dossier des militaires et policiers radiés d’ici la fin de ce mois donc, « nous attendons de voir ce que ça va donner ».

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

0 Comments

Leave a Comment

A LA UNE

LE REPORTER

LES DOSSIERS D’INFOWAKAT

LES DOSSIERS D’INFOWAKAT

PUBLICITE

NEWSLETTER

FACEBOOK

PUBLICITE

PUB

PUB

Partenaires Media

Infowakat Group SARL

Infowakat

GRATUIT
VOIR