A LA UNE Actualité Articles Burkina Economie Politique

Sociétés d’Etat : les DG seront suivis de prêt

La 26e session des Assemblées générales des sociétés d’Etat a clos ses portes le samedi 29 juin dernier. Plusieurs recommandations et résolutions ont été faites afin de permettre aux sociétés d’Etat de se renforcer et se stabiliser. Ainsi sur les 21 sociétés d’État, 20 ont vu leur état financier adoptées et une dont l’adoption a été différée pour la prochaine session.

Des résolutions ont été prises au cours de la 26e session de l’Assemblée générale des sociétés d’État. Il s’est agi de la nécessité de mener une réflexion d’ensemble sur l’avenir des maîtrises d’ouvrages déléguées. Et l’Assemblée générale des sociétés d’État a invité les conseillers d’administration à signer dans les meilleurs délais les contrats d’objectif avec les directeurs généraux des sociétés d’État.

« Une bonne partie de nos sociétés ont des missions commerciales et de services publics. A ce niveau un cadre global au niveau national qui définit les grandes lignes des contrats plans avec l’Etat doit être déterminer. Ensuite négocier pour l’Etat avec chaque entreprise un contrat plan qui doit être bénéfique à la fois pour l’Etat et les sociétés », argue le ministre de la fonction publique.

Le Premier ministre invite pour sa part les chefs de sociétés à travailler afin de relever les défis pour que les sociétés aient de meilleures performances dans les résultats attendus. Pour Christophe Marie Joseph Dabiré, il faut tenir compte de la réduction du train de vie au niveau des sociétés d’État. « Nous allons réduire les charges de l’État par rapport à un certain nombres de dépenses ».

Par ailleurs, il s’engage à maintenir les maîtrises d’ouvrages déléguées en les rendant plus efficaces pour qu’elles puissent apporter une plus-value à l’action du gouvernement.

L’Assemblée générale a aussi émis des réflexions sur un certains nombres de questions. Il s’agit du canevas de contrat d’objectif des directeurs généraux et la stratégie des gestions des sociétés d’État. « Nous allons au niveau de ministère du commerce travailler à améliorer les propositions qui ont été faites par le président du cadre de concertation de manière à harmoniser le dispositif de la bonne gouvernance pour éviter que les contrats d’objectif n’aillent dans tous les sens », s’exprime le chef du gouvernement.

Les contrats d’objectif doivent être adaptés aux activités, missions et budgets de la société.

Selon le Premier ministre des contrats plans doivent aussi être battis en tenant compte des intérêts de l’État que des sociétés. « Il faut que les contrats plans s’imposent désormais à toutes les sociétés », dit-il.

Christophe Marie Joseph Dabiré promet que le gouvernement prendra à bras le corps les préoccupations des sociétés qui ont été posées lors de l’Assemblée et de faire en sorte que ces sociétés se remettent en ordre de marché.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : le chef du village de Kelbo assassiné

Infowakat MEDA

Faso Attiéké : le nom d’entreprise et le label sont différents (F. Bassono)

Infowakat MEDA

Burkina / Sécurité : « Ne vous laissez pas embobiner par ceux qui prédisent tout le mal pour le Burkina Faso » (Gal Minoungou)

Infowakat MEDA

11 décembre 2019 : le présent se nourrit de l’histoire (Roch Kaboré)

Infowakat MEDA

Le Maire de Ouagadougou est désormais le Naaba SONRE de ZOMNOGHO.

INFOWAKAT

Tenkodogo 2019 : l’histoire racontée à travers des vieilleries

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR