Actualité Articles Diaspora Penser l'Afrique

Sommet Africtivistes 2018 : Depuis la MACO Naim Touré s’invite au sommet

Le deuxième sommet de ligue africaine des blogueurs et cyber-activistes pour la démocratie (Africtivistes) s’est ouvert ce vendredi 22 juin 2018 dans la matinée à Ouagadougou. Présidée par le Président du Faso, la cérémonie d’ouverture a connu la présence de plusieurs personnalités venues d’autres pays africains.

Plus d’une centaine de participants venus d’une quarantaine de pays africains vont se pencher pendant 48 heures sur le thème. « De la démocratie numérique en Afrique : Quel mécanisme de collaboration entre gouvernements et acteurs de la société civile ? »

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par le discours de Cheick Fall coordonnateur d’Africtivistes et celui du président du Faso Roch Marc Christiaan Kaboré.

Président du Faso à l’ouverture du Sommet

Dans son allocution Cheikh Fall a expliqué le choix de Ouagadougou pour abriter le deuxième sommet, 3 ans après la première édition qui a eu lieu à Dakar.  Pour lui le choix de Ouagadougou se justifie par le rôle que les activistes ont joué dans les différentes crises socio politiques notamment la résistance au putsch de septembre 2015. Puis il s’est attardé sur la situation difficile que vivent les activistes sur le continent africain. Pour lui, pression, exil, prison vont partie des difficultés auxquelles les activistes africains sont confrontés. C’est pourquoi il a souhaité que le chef de l’Etat soit le porte-parole auprès de ses pairs. « Cette tribune est pour nous, Monsieur le Président, une occasion pour vous demander au nom de tous les Africtivistes, d’être notre porte-parole auprès de vos pairs pour une clémence pour toutes ces personnes notamment Naim Touré du Burkina Faso » a indiqué le célèbre activiste sénégalais.

Avant de clore son propos, il a rappelé le rôle joué par des activistes dans ‘’la construction d’une nouvelle conscience citoyenne’’ en Afrique

Réponse du chef de l’Etat

Comme pour répondre à Cheikh Fall, le chef de l’Etat a d’abord salué le rôle que les acteurs des réseaux sociaux jouent dans l’avancée de la démocratie en Afrique. Puis, il a souhaité que les acteurs jouent leur rôle avec responsabilité. « Je voudrais saisir cette occasion pour saluer à sa juste valeur votre contribution à la consolidation de l’Etat de droit, à la promotion des droits humains et à l’amélioration des la gouvernance en Afrique. Cependant je ne saurais passer sous silence la responsabilité qui est la vôtre de développer les bonnes pratiques chez tous les internautes. » a déclaré le président Kaboré.   Poursuivant, il a déclaré que « Facebook et twitter ne peuvent être considérés comme des espaces de non-droit ou des instruments de subversion ou de nuisance à la disposition d’acteurs mal intentionnés. »

Naim s’invite encore au panel

A l’issue de la cérémonie d’ouverture le panel inaugural a réuni diverses personnalités dont Sheriff Sy Haut Représentant du chef de l’Etat, Zéphirin Diabré chef de file de l’opposition Burkinabè. Après les propos introductifs les participants ont posé des questions en lien avec la détention de Nail Touré. Un blogueur tchadien a souhaité directement que Naim Touré soit libéré. A ces interpellations, les panelistes ont dans la majorité, préféré ne pas répondre directement se contentant de rappeler la nécessité d’agir avec responsabilité sur les réseaux sociaux. Sherif Sy Lui a estimé que « chaque engagement comporte des risques » ; et que, la question à poser c’est de savoir si l’« on est prêt à accepter les conséquences ou pas. »

I.Y

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Déclaration linéaire de la conférence de presse du parquet militaire sur le point des dossiers d’atteintes à la sûreté de l’État en cours d’instruction devant les juridictions militaires

INFOWAKAT

Centrafrique : un complice des groupes armés interpellé par les autorités

INFOWAKAT

ONÉA : Le service de paiement des factures d’eau via orange money est temporairement suspendu

INFOWAKAT

Le président Sénégalais a indiqué qu’il y avait de l’espoir pour le Mali au sein de la CEDEAO

INFOWAKAT

CEDEAO : plusieurs mois après le retrait du Mali, du Niger et du Burkina Faso, l’organisation envoie un message fort

INFOWAKAT

Conseil des ministres du 29 mai : le gouvernement ressuscite l’ONBAH pour la souveraineté alimentaire

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR