A LA UNE Actualité AFRIQUE Burkina EUROPE Monde Sécurité

Sommet de Pau : Macron dépêche un envoyé spécial à Niamey

Le président nigérien Issoufou Mahamadou, a reçu lundi 09 décembre 2019, Christophe Bigot, spécialement envoyé par le président français Emmanuel Macron, nous apprend la présidence de la république du Niger. Celui est venu remettre officiellement l’invitation du président français pour le sommet à Pau le 16 décembre prochain.

« Je suis venu apporter au Président de la République du Niger une invitation personnelle adressée par le Président de la République française Emmanuel Macron pour lui proposer de participer à un Sommet à Pau (en France) pour évoquer ensemble les difficultés rencontrées dans la lutte contre le terrorisme au Sahel », a déclaré Bigot.

« C’est un combat africain, c’est aussi un combat commun », a-t-il affirmé rappelant « le rôle de Barkhane (4.500 hommes) pour aider les forces du Sahel à venir à bout de ces mouvements terroristes ».

Christophe Bigot, spécialement envoyé par le président français Emmanuel Macron
Christophe Bigot, spécialement envoyé par le président français Emmanuel Macron

« Nous avons subi, français et sahéliens, des pertes militaires. J’ai en tête les 13 soldats français qui ont été tués le 25 novembre dernier. J’étais très sensible aux condoléances transmises par le Président Issoufou. Mais j’ai aussi en tête tous les morts (soldats africains, soldats européens, les civils), tous les réfugiés et les déplacés de ce conflit qui dure depuis trop longtemps », a poursuivi M. Bigot

Il est donc selon lui « important que nous y travaillons de concert  » dans la lutte contre le terrorisme.

Reprenant les mots de son patron, l’envoyé de Paris a ajouté qu’ « il faut que nous avancions de manière résolue, de manière claire, sur les conditions qui vont permettre d’être encore plus efficace ».

Et à l’en croire, ce que Macron propose aux chefs d’État du G5 Sahel une « coalition » . « Il a proposé qu’ensemble, la France et ses amis sahéliens, nous examinions la situation et regardions comment aller plus loin dès lors que les conditions de l’intervention française étaient acceptées par tous, comprises par tous » a-t il dit.

« Et, à ce moment-là, il était plus facile, plus légitime, de regarder comment nous pourrions aller plus loin. Aller plus loin, par exemple, c’est utiliser l’aide de nos amis européens, les pays du nord de l’Europe mais aussi du centre de l’Europe, qui veulent joindre leurs efforts à Barkhane pour combattre le terrorisme » poursuit M. Bigot.

La rédaction

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Covid19 : le Burkina a atteint 1003 cas le 04 juillet

Jordan MEDA

Burkina : 07 braqueurs et 03 terroristes neutralisés par l’armée

Jordan MEDA

Burkina/Pensa : Six soldats perdent la vie dans une autre embuscade

Jordan MEDA

Centre-nord : le maire de la commune de Pensa a été assassiné

Jordan MEDA

Correction des anomalies de la facturation ONEA des mois d’avril et mai 2020

Jordan MEDA

L’astuce contre les ordinateurs lents

Jordan MEDA

2 commentaires

Avatar
Mr Dubois 9 décembre 2019 at 20 h 58 min

Voilà un président qui s’est se faire respecter

Répondre
Avatar
Mr Dubois 9 décembre 2019 at 21 h 09 min

Voilà un président qui s’est se faire respecter

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR