A LA UNE Actualité AFRIQUE Monde

Sommet extraordinaire de la CEDEAO : la suspension de la Guinée maintenue

(Ouagadougou, 17 septembre 2021). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et ses homologues de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont clos les travaux de leur sommet extraordinaire, hier jeudi 16 septembre en réaffirmant les positions de principe adoptées lors de leur précédente conférence extraordinaire consacrée à la situation politique en Guinée.

Dans le communiqué final du sommet, << la Conférence réitère sa ferme condamnation >> du coup de force perpétré contre le président Alpha Condé. Les chefs d’Etat se sont alors prononcés pour << le maintien de la suspension de la Guinée de toutes les instances de la CEDEAO jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel >> et << la tenue, dans un délai de six (6) mois, des élections présidentielle et
législatives pour la restauration de l’ordre constitutionnel >>, des scrutins auxquels les membres de la junte militaire dirigée par le colonel Mamady Doumbouya ne pourraient participer. Les chefs d’Etat envisagent une << mise en œuvre des sanctions ciblées >> contre les responsables de la junte et appellent l’Union africaine, les Nations unies et les partenaires au développement à << endosser les décisions prises >>, l’ambition étant la restauration de l’ordre constitutionnel.

S’agissant du Mali, ils jugent << le délai non négociable de février 2022>> pour la tenue des élections et invitent instamment les autorités de la Transition malienne à se conformer à ce calendrier.

Les chefs d’Etat qui s’inquiètent de la résurgence des coups d’Etat, ont << instruit le président de la Commission à initier le processus de réexamen du Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance de 2001 afin de renforcer la démocratie, la paix, et la stabilité >>
dans l’espace communautaire.

Direction de la communication de la présidence du Faso

ARTICLES SIMILAIRES

Tchad : Mahamat Idriss Deby promet le respect “strict” du délai de la transition

INFOWAKAT

Au Burkina Faso, « le paternalisme, c’est fini » : des milliers de manifestants dénoncent l’influence de la France en Afrique

INFOWAKAT

Communiqué relatif au réaménagement des horaires de travail journalier durant la période allant du 28 janvier au 05 février 2023, à l’occasion du SIAO

INFOWAKAT

Lutte contre le terrorisme : le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien

INFOWAKAT

16e édition du SIAO : faire de l’artisanat un facteur de résilience des populations

INFOWAKAT

« Fini, l’Afrique dominée, place à l’Afrique souveraine et son message : l’Afrique aux Africains ! »

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR