20 Mai, 2019 @ 19:19

Le Syndicat des Travailleurs de la Poste (SYNTRAPOSTE) a organisé une conférence de presse ce mardi 14 mai 2019 à la bourse du travail. L’objectif de cette rencontre était de relater les raisons de la crise de confiance entre le personnel de la poste et son directeur général Nabi Issa COULIBALY.

« Nommé par choix politique », le syndicat à travers cette conférence souligne que l’expulsion du DG est due à un « climat social très délétère depuis sa prise de fonction ». En effet, cela s’explique par son mode de « gestion d’entreprise et de ressource humaine » que le syndicat déplore.

En ce qui concerne sa gestion d’entreprise, le syndicat note entre autre le non-respect du principe de continuité de service due à la suspension de tous les chantiers de construction de nouvelles agences, l’annulation de toutes les actions de formation continue des agents. En plus il « a battu le record en terme de montant de bons de caisse s’élevant à 100.000.000 de FCFA non encore élucidé  (…)». Ayant engagé une somme de 300.000.000 de FCFA pour un changement « inopportun d’identité visuelle qui selon le syndicat « n’apporte aucune valeur ajouté », pour le syndicat, « si cet argent était injecté pour créer de nouveaux produits, on pouvait envisager un retour sur investissement ; et dans ce cas, il n’est pas évident d’engranger le 10e de ce qu’on a investi ».

Les travailleurs de la poste reprochent un mépris du métier de postier de la part du DG qui qualifie leurs diplômes de « simples attestations de stages ». Pour le syndicat, il a toujours eu une volonté de « réduire les avantages des travailleurs tandis qu’il n’a jamais renoncé aux siens ». Il cite ainsi en exemple par mois : « une indemnité de transport de 200.000 FCFA en plus d’un véhicule de fonction avec 110 litres d’essence par semaine, une carte TOMCARD de 300.000 FCFA, l’octroi d’un nouveau véhicule qu’il juge à sa taille au détriment de deux autres en bon état ».

Les travailleurs soulignent de plus la présence de « personnes aux moralités douteuses à des postes stratégiques ». Pour preuve, « le directeur du patrimoine est reconnu coupable des cas de malversation et le SG serait impliqué dans la perte de 9 milliard dans l’affaire money express ».

Le personnel de la poste sollicite donc le départ du DG pour un « lendemain meilleur de la poste ». Si les autorités veulent sacrifier l’économie du pays pour sauver un individu, alors les gens auront à répondre devant l’histoire » a ajouté GO Gilbert, SG du syndicat.

Djamila KAMBOU

Infowakat.net

Tags: ,

0 Comments

Leave a Comment

A LA UNE

LE REPORTER

LES DOSSIERS D’INFOWAKAT

LES DOSSIERS D’INFOWAKAT

PUBLICITE

NEWSLETTER

FACEBOOK

PUBLICITE

PUB

PUB

Partenaires Media

Infowakat Group SARL

Infowakat

GRATUIT
VOIR