A LA UNE Actualité Burkina Sécurité

Stabilisation de l’Est : les Forces de sécurité intérieure dotés de moyens roulants et d’équipement

Le camp de la Compagnie Républicaine de Sécurité de Wayalghin à Ouagadougou a abrité ce jeudi 25 février 2021 une cérémonie de remise de véhicules et d’équipement aux Forces de sécurité intérieure (Police et Gendarmerie nationales) dans le cadre du Projet d’appui à la stabilisation de l’Est du Burkina Faso (STABEST) par l’Union européenne (UE).

Ce don est composé de : matériel de protection et d’intervention ainsi que du matériel tactique, 8 pickups, 80 motos, 2 ambulances, 2 camions d’allègement et 2 véhicules blindés destinés à parité au 34ème escadron de groupement mobile de Gendarmerie et la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) de Fada N’Gourma. La cérémonie a été présidée par le ministre de la sécurité Ousséni Compaoré en présence des ambassadeurs de l’Union européenne et du Royaume de Belgique au Burkina Faso.

Le projet STABEST a été proposé comme une stratégie intégrée de réponse par l’Union européenne afin de renforcer la stabilisation dans les zones exposées au terrorisme notamment la zone de l’Est. Le Projet STABEST est exécuté par agence belge de développement (Enabel) avec l’appui de la Police Fédérale Belge, en partenariat avec le Ministère de la sécurité, la Gendarmerie et la Police nationales du Burkina Faso. L’objectif du Projet est de contribuer au processus de stabilisation du pays, dans la région de l’Est, en appuyant le secteur de la sécurité et l’optimisation des forces de sécurité intérieure.

Le représentant résident de Enabel, Olivier Krins, dans sa prise de parole, a rappelé que la collaboration entre l’Union européenne et l’Agence belge de développement a débuté en 2016 avec le Projet d’Appui au Renforcement de la Sécurité Intérieure (PARSIB) jusque fin 2019. A la suite du PARSIB et toujours sur financement de l’Union européenne, Enabel a mis en œuvre le Projet STABEST en novembre 2020 pour une période de 22 mois, a-t-il poursuivi.

Selon Le représentant Enabel, cet appui au ministère de la sécurité vise un résultat essentiel qu’est le renforcement des capacités des unités mobiles de la Police et de la Gendarmerie nationales grâce à un équipement adapté pour accomplir leur mission. La valeur totale du don est évalué à près d’un milliard de FCFA a estimé Olivier Krins.

L’ambassadeur chef de la délégation de l’Union européenne, Wolfram Vetter dans son allocution a indiqué que le STABEST vient donc soutenir les autorités burkinabè dans le renforcement du maillage territorial de sécurité et l’optimisation des capacités opérationnelles et organisationnelles des forces des forces de sécurité intérieure, comme repris dans la programmation nationale.

De l’avis du diplomate de l’Union Européenne, le soutien de son institution au renforcement des capacités d’intervention et de réponse des forces de sécurité intérieure du pays ne s’arrête toutefois pas au STABEST. « J’aimerais vous faire part ici de la complémentarité du projet STABEST, avec d’autres projets soutenus par l’UE, notamment le programme PROGEF de gestion intégrée des frontières, mis en œuvre par la coopération allemande (la GIZ), le projet GARSI pour la création de groupes d’actions rapide qui a permis le déploiement d’unité opérationnelle à Toeni et Barani et qui verra bientôt deux nouvelles unités qui seront constituées, équipées et déployées dans les régions des cascades et du Sud-Ouest… », a-t-il indiqué.

Selon l’ambassadeur de l’UE, le projet STABEST a également pour objectif d’accompagner le rehaussement de la confiance entre les populations locales et les Forces de sécurité intérieure, en particulier à travers des cadres de concertation qui permettrons d’identifier des actions de développement concrètes contribuant au rapprochement entre populations et FSI.

Après la réception du matériel, le ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré a rappelé que le Projet STABEST est un projet intégré qui vise à identifier, à former et à équiper les forces de sécurité de la région de l’Est afin de les projeter sur le terrain dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Le ministre de la Sécurité a laissé entendre qu’à l’issue de la formation des hommes actuellement en cours, plus de six (600) hommes seront équipés et déployés dans la région de l’Est pour lutter contre le terrorisme et assurer la sécurité des personnes et des biens. Il a tenu à souligner que les besoins en matériel ont été identifiés par les acteurs eux-mêmes, notamment la Police et la Gendarmerie de même que les modules de formation ainsi que les modalités du déroulement des sessions de formation. « C’est donc dire que la dimension participative et l’appropriation sont les valeurs cardinales de ce projet et je tiens ici à cette tribune à reconnaitre et saluer l’exemplarité de la démarche du Projet STABEST », a-t-il martélé.

Ousséni Compaoré a au nom du gouvernement du Burkina Faso a remercié l’ambassadeur chef de la délégation de l’union européenne pour les efforts inlassables qu’il consent pour soutenir les actions entreprises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Il lui a rassuré que ce matériel sera utilisé à bon escient par ses hommes. Le ministre de la Sécurité a également remercié le royaume de la Belgique pour le soutien apporté au projet ainsi que Enabel qui exécute le projet.

A l’endroit de la Police et de la Gendarmerie, bénéficiaire de ce matériel le premier responsable de la sécurité burkinabè leur a laissé entendre qui sont les destinataires car les vrais bénéficiaires sont les populations de la région de l’Est. Il les exhorte donc à utiliser le matériel de façon appropriée.

Direction de la communication et de la presse ministérielle MSECU

ARTICLES SIMILAIRES

Santé : 15 millions de personnes recevront le vaccin anticovid

REDACTION

Sport: Prejuce Nacoulma range ses madres.

REDACTION

Procès Thomas Sankara : La France a restitué l’ensemble des documents !

REDACTION

L’actualité de la semaine du 12 au 18 avril 2021 en bref

REDACTION

Entreprenariat : Des bouillons Bio cube made in Burkina

INFOWAKAT

Covid19-BF : 08 nouvelles guérisons à la date du 16 avril 2021

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR