A LA UNE Actualité AFRIQUE Monde Sécurité

Terrorisme au Sahel : Les armes utilisés sont fabriqués en Europe !

Dans une étude commanditée par Amnesty International, sur l’origine des armes utilisées par les groupes terroristes, il ressort que les armes sont « de fabrication européenne et notamment Serbe ». L’étude rendue publique ce lundi 23 août 2021 précise de même que la plupart de ces armes sont utilisées par une « branche sahélienne du groupe État islamique ainsi que le JNIM lié à al-Qaïda ».

Selon Amesty International, il s’agit d’un circuit d’armement dans lequel ces groupes sont impliqués.

C’est sur la base de l’analyse de plus 400 photos et vidéos diffusées par les groupes armés entre janvier 2018 et mai 2021, que l’étude a été menée. Les éléments exploités font ressortir qu’il s’agit de “ vieilles Kalachnikov datant de l’ère soviétique” mais aussi dans certains cas, des armes récentes fabriquées par une entreprise Serbe (Zastava).

« Des M70AB2, des M92 et des M05. Ce sont des fusils mitrailleurs qui sont assez présents dans les arsenaux des groupes armés, que ce soit les groupes extrémistes violents ou bien les groupes d’auto-défense. C’est pour cela que cette entreprise a été signalée en particulier » a précisé le chercheur spécialisé sur le Sahel à Amnesty International, Ousmane Diallo.

L’organisation international a en sus rappelé que la France et la Slovaquie sont aussi deux exportateurs d’armes dans les pays sahéliens.

Toujours selon les résultats de l’étude, certaines armes qui ont fait l’objet d’analyse ont été emportés par les hommes armés des groupes terroristes, après les attaques perpétrées contre les différentes casernes forces de l’ordre, et après les tueries de certains soldats.

Ousmane Diallo pense aussi que la faiblesse ou manque d’inventaire du matériel militaire, mais aussi le trafic d’armes serait une raison de la détention d’armes par les groupes armés. « Cela peut être par le trafic d’armes et la faiblesse du contrôle des inventaires militaires au sein des pays sahéliens » . A-t-il dit en précisant que l’hypothèse selon laquelle les membres des forces armées vendraient les armes aux terroristes n’est pas à exclure.

Amnesty International a par ailleurs interpellé les différents gouvernements des pays sahéliens, destinataires des armes, a être plus vigilant dans l’utilisation des armes et les contrôles.

NBK
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

INFOWAKAT

La Russie dénonce la politique « coloniale » de la France au Mali

INFOWAKAT

Pénurie de carburant à l’est : La police municipale met en garde contre la hausse des prix

INFOWAKAT

Mali : Les autorités de la transition ferment les frontières au contingent sénégalais

INFOWAKAT

Burkina : Plus d’une centaine de terroristes neutralisés en un mois

INFOWAKAT

Madjoari : 11 soldats tombés et une quinzaine de terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR