Actualité

Toécin Yaar : Les commerçants accusent les autorités municipales d’avoir planifier une raquette

La coordination des comités de défense et de l’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de Toécin Yaar a tenu à convier une conférence de presse ce mercredi 8 juin 2016 au sein du dit Yaar.

 

Les commerçants du marché de Toécin accusent les autorités municipales de l’arrondissement de Sig-Nonghin d’avoir sournoisement planifié une raquette des commerçants à travers les différentes sommes reversées aux agents recenseurs, la vente illégale de boutiques et des hangars à leur profit et au détriment des commerçants. Ce problème a été le centre de la conférence de presse.

En effet, le président de la coordination des comités de défense et de l’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de Toécin Yaar, Salifou Soudré a expliqué que dans la perspective de l’aménagement et de l’attribution des places sur le nouveau site de Toécin Yaar , des commissions de recensement et d’attribution ont été mise en place par les autorités de la mairie de l’ex arrondissement de Sig-Nonghin. Par la suite, au moins trois recensements des commerçants ont été faits et les statistiques du dernier recensement de 2013 ont donné : 2599 occupants composés de 1656 hangars, 806 boutiques, 111 volaillers, 24 bouchers et 2 parkings.

Il a souligné qu’en plus de ces personnes recensées, travaillaient sur l’ancien site, des commerçants en location dans des boutiques et hangars et certains également qui n’avait ni boutique ni hangar. Cependant aucune de ces deux catégories n’avait été recensée par la commission en 2013. « Lors des différents recensements, chaque personne enregistrée devait payer la somme de 1000 F CFA et pour l’obtention d’une place dans le nouveau site, elle devait payer 10 000 F CFA pour une boutique, 75 000 F CFA pour un hangar et 3 000 F CFA pour l’occupation d’une table » a-t-il précisé.

 

Selon M. Soudré, à l’issue de l’aménagement du marché sur le nouveau site, plus de 33 000 places ont été aménagées, d’où un surplus d’au moins 701 places par rapport aux 2 599 places recensées. Donc pour lui, naturellement chaque commerçant recensé devait bénéficier d’une place de même que les non recensés qui devaient prioritairement bénéficier des places restantes. Mais au jour d’aujourd’hui, pendant que la commission s’apprête à faire son bilan, il a fait constater que des commerçants de l’ancien site n’ont toujours pas de places sur le nouveau site malgré le surplus des 701 places. 

Le secrétaire générale de la CDAIP de Toécin yaar, Adama Rabo a déclaré que 7 personnes recensées en 2013 attendent toujours leurs places, pourtant 15 doubles attributions places ont été fait en faveurs de certains commerçants sur le nouveau site, tandis que 170 personnes résidentes non recensées en 2013 qui sont toujours sur l’ancien site. Ces dernières catégories de personnes encore sur l’ancien site ont été menacées par la commission qui leur demande de déguerpir.

C’est au regard de ces problèmes rencontrés par les commerçants de Toécin Yaar que, la CDAIP de Toécin Yaar composé principalement de commerçants exigent le sursis à tout déguerpissement des commerçants de l’ancien site tant que la commission ne trouve pas de places pour reloger les commerçants recensés non encore attributaires mais aussi pour les commerçants non recensés ; la résolution de la question de la question des doubles attributions de place sur le nouveau site et le remboursement des sommes injustement payées par les commerçants lors des différents recensement.

Marina Bayala

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Développement de l’industrie pharmaceutique : le président du Faso partage sa vision pour le renforcement du système sanitaire

INFOWAKAT

Burkina : Le Cisc demande que la lumière soit faite sur les exactions contre les peuls

INFOWAKAT

Mali : Au moins cinq (05) personnes ont été tuées dans une attaque

INFOWAKAT

Axe Ouagadougou-Kongoussi : un mort et 12 blessés dans un accident de circulation

INFOWAKAT

Direction générale des impôts : quand les dossiers de cession provisoire de terrains passent au traitement

INFOWAKAT

Direction générale des impôts : Quand les dossiers de cession provisoire de terrains passent au traitement

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR