A LA UNE Actualité Burkina Dossier COVID-19 Société

Transport : des taximen demandent une augmentation à 500f le trajet

L’association des jeunes conducteurs de taxi a animé une conférence de presse le mardi 19 mai 2020, pour s’exprimer sur les conditions de travail des taximen, dans cette période de pandémie. À cet effet, une doléance a été lancée à l’endroit des autorités pour que les prix du trajet en taxi soient revue à la hausse : 500 francs la course.

Suite aux mesures édictées par le président du Faso, portant sur la suspension des transports urbains et péri-urbains, l’association des jeunes conducteurs de taxi (AJCT) a adressé une correspondance au ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, le 09 avril 2020. Dans la lettre, figuraient des propositions afin de permettre la reprise des activités. Parmi lesquelles propositions, la réduction du nombre de passagers à trois, l’utilisation des gels hydro-alcoolique et la hausse du prix du trajet en taxi à 500f, le montant de 300f ne les convenant pas, vu le nombre réduit de personnes à transporter.

Selon le président de l’AJCT, la réponse du ministre est favorable, mais certains syndicats ne sont pas d’accord, et veulent garder le prix de 300F. « On ne peut pas travailler à 300F. Aucun taximan ne peut prendre trois personnes à 900F et s’en sortir. En prenant deux trois personnes on n’a même pas deux litres d’essence » s’est-il exclamé.

Cependant le président de l’AJCT Moumouni Ouedraogo, a émis une autre proposition selon laquelle si le prix reste inchangé, il faudrait alors doter les conducteurs de certains avantages. « Ils peuvent trouver des stations pour nous afin qu’on se ravitaille ; et qu’à chaque fin de semaine, qu’on puisse donner la somme de 75 000F par semaine à chaque conducteur. Nous autres, nous travaillons avec des patrons et nous devons payer 7000f le jour. Vous voyez que ce n’est pas possible ».

À noter que des discordes existent entre certains syndicats au niveau de la fédération des conducteurs de taxi, l’une des raisons pour lesquelles un des syndicats n’est pas d’avis avec la proposition de l’AJCT. Des affirmations de Moumouni Ouedraogo, un de leur membre aurait été violenté, alors qu’il voulait faire la proposition des 500f comme frais de trajet en taxi.

Alex SOME
(Stagiaire)
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : les travailleurs des médias publics toujours sur le qui-vive

Jordan MEDA

L’émir du Koweït est décèdé à l’âge de 91 ans

INFOWAKAT

Education : Un village de Tchiériba reçoit sa première école

REDACTION

Education : La stratégie d’éducation en situation d’urgence étend ses actions

INFOWAKAT

Des agresseurs violeurs dans les filets de la police nationale

INFOWAKAT

Ouagadougou : un homme abattu à sa sortie de banque

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR