A LA UNE Actualité Burkina Wakat TV

Tribunal de l’actualité : le nouveau code pénal est « une réponse qui ne siéd pas »

L’affaire de la modification du code pénal du Burkina Faso continue de faire couler de la salive. Le 21 juin dernier l’assemblée nationale votait un projet de loi que les organisations professionnelles des médias qualifient de liberticide et d’attentatoir au droit à l’information. Selon Boureima OUEDRAOGO, président de la société des éditeurs de presse (SEP), si débat il y a en ce moment sur la question, « c’est par ce que nous n’avons pas été associés auu processus ». La SEp selon lui reconnait le besoin d’encadrer la lutte contre le  terrorisme. Sauf que « cette loi n’est pas  la  réponse qui siéd. »

ARTICLES SIMILAIRES

Tribunal de l’actualité : Les étudiants invités à s’expliquer sur leur mécontentement

Infowakat MEDA

« Thomas Sankara ne mérite pas une statue faite à la hâte » (J. Rawlings)

Infowakat MEDA

ETO’O et DROGBA membres de la CAF

Infowakat MEDA

Décès de 11 personnes dans une unité de la police : Le président du Faso réagit

INFOWAKAT

Police nationale : la 3e promotion prête pour le terrain

INFOWAKAT

Ça y est, le super Galian a les clefs de sa villa

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR