Actualité Culture

Culture : UNIVERSITICC  2016, 3ème EDITION

Le ministère de la culture, des arts et du tourisme a organisé du 2 au 5 août 2016 au palais de la culture Anselme Titiama Sanon un atelier de formation dénommé « Université des industries culturelles et créatives (UNIVERSITICC) ». Placé sous le haut-patronage du ministre  en charge de la culture, des arts et du tourisme Tahirou Barry, cet atelier a regroupé les hommes de la culture et de la presse.

Ardjima Traoré, directeur de la promotion de  l'UNINIVERSITICC lors de la clôture des activitésAprès les mots de bienvenue du 1er adjoint du maire de l’arrondissement N°5 de Bobo-Dioulasso, Martin Coulibaly, place fut faite au ministre de la culture, des arts et du tourisme, Tahirou Barry  pour qui la culture occupe une place prépondérante dans le développement d’une nation tel que le Burkina. Selon lui, c’est un vecteur incontournable de développement. Cependant il convient qu’il y a des facteurs qui freinent son dynamisme. Pour parer à tout obstacle à la culture, il lui a semblé opportun que certains agents aient une formation, toute chose qui permet à ce ministère d’être un véritable levier de développement.

L’UNIVERSITICC faut-il le rappeler est une tribune qui donne l’opportunité de renforcement des capacités de certains acteurs dans le domaine de la culture. A propos de cette formation, les participants ont été répartis en plusieurs ateliers à savoir  celui de la presse, des cadres dudit ministère et celui des Alexandre Méda , un participant a reçu son attestation  de participationpromoteurs culturels. Plusieurs modules sont prévus dans les différents ateliers qui sont entre autres le sponsoring, le régime juridique de l’organisation du spectacle, les structures des prix, le marketing, la conception et gestion du projet culturel, la critique d’analyse des faits culturels. Cette troisième édition a duré du 2 au 5 août 2016. A l’issue de la formation, des attestions de participation ont été remis à tous les participants. Pour le directeur de la promotion de l’industrie culturelle et créative, Ardjima Traoré c’est le satisfecit. Alexandre Méda, un participant,  quant à lui, a exprimé un sentiment de joie et de reconnaissance à l’endroit des formateurs et du ministère de la culturel. Il se dit apte à mettre en pratique sur le terrain ces connaissances acquises.

Emmanuel Sombié

 infowakat.net

 

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres : Bientôt un CHRU avec 306 lits à Gaoua

INFOWAKAT

Conseil des ministres du 27 octobre 2021 : Les grandes décisions

INFOWAKAT

Koulpélogo : 01 koglwéogo tué par des braqueurs armés à Yourga

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara : l’avocate de Elysée Ilboudo plaide non coupable pour son client!

INFOWAKAT

Région de l’Est : le couvre-feu prorogé de 60 jours

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara et 12 autres : L’avocat de Elysée Ilboudo demande une expertise mentale de son client pour incohérences dans ses propos!

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR