A LA UNE Actualité Burkina Santé

Vagin large et béance vulvaire: la solution est chirurgicale pour réveiller un confort sexuel d’antan !

L’acte sexuel est un moment de recherche de plaisir, de sensations agréables et de satisfaction qui contribuent au bien-être physique et psychologique. Des écrits et études de spécialistes en disent beaucoup sur les bienfaits des relations sexuelles.

Malheureusement, il arrive que certaines femmes et certains hommes vivent mal cet instant de bonheur à deux, un inconfort sexuel ressenti à cause d’un relâchement de leur vagin, affectant la qualité des relations sexuelles pour chacun des partenaires.

Vagin large et béance vulvaire, synonyme d’une ouverture anormale, d’une laxité du vagin, qui rend désagréable ce moment intime. En d’autres termes, la femme ne sent pas son homme au passage et l’homme à l’impression de flotter et perd parfois son érection en plein rapport.
C’est délicat, d’autant plus que la question de l’intimité reste un tabou dans notre société. Ce n’est pourtant pas une situation irréversible.
Vagin large et béance vulvaire, pas de panique, pas besoin aussi de faire de longs périples à la recherche de médicaments douteux aux conséquences dramatiques.
La solution est chirurgicale quand la rééducation du périnée n’est pas indiquée et permet à ces femmes et hommes de vivre une sexualité épanouie. Il suffit juste qu’elles en parlent! En somme, le couple doit dialoguer !

Vagin large et béance vulvaire signifient que le vagin est distendu, s’affaisse, moins tonique, résultant d’un relâchement du périnée. La béance étant une ouverture anormale, large, profonde à même d’effrayer.

Le vagin large et la béance vulvaire s’expliquent par plusieurs accouchements par voie basse, une épisiotomie mal réparée, une intervention chirurgicale, trop de rapports sexuels et violents, la ménopause, etc. Les muscles du vagin perdent leur tonicité, avec son lot de conséquences.

Par définition, le vagin est un tube musculaire et élastique, situé dans le bassin entre la vessie et le rectum. Il s’étend du col de l’utérus jusqu’à la vulve. La vulve est la partie externe des organes génitaux féminins. Le vagin est la voie naturelle de passage du fœtus au moment de l’accouchement.

Le périnée est un ensemble de muscles qui soutiennent les organes pelviens(utérus, vessie, rectum). Il augmente le plaisir sexuel et permet la contraction des sphincters.

A la suite donc de la grossesse, c’est à dire à l’accouchement par voie basse, le vagin s’élargit et le périnée se relâche chez la majorité des femmes. Le vagin est un organe extensible.

Les béances vulvaire et vaginale ( vagin distendu) surviennent lorsque le bébé a un gros poids avec un accouchement par voie basse, s’il y a eu des déchirures provoquées par l’accouchement; une épisiotomie (incision du périnée réalisé par l’agent de santé pour faciliter la sortie du bébé) en l’absence de rééducation du périnée après l’accouchement ou encore avec le port de charges lourdes après l’accouchement…

Le vagin étant distendu, anormalement élargi, cela va se ressentir à travers un certain nombre de signes, aboutissant à des situations désagréables : la femme a une faible sensation ou ne ressent rien du tout lors de la pénétration vaginale; des douleurs ou un gêne pendant les rapports sexuels; des tampons hygiéniques qui ne tiennent pas; une incontinence urinaire à l’effort; des gaz vaginaux comme si la femme fait des pets favorisés par cette hyperlaxité du vagin facilitant la pénétration de l’air dans le vagin (elle éprouve un sentiment de honte, un manque d’assurance pouvant l’amener à éviter les rapports sexuels bien que ce soit une expulsion involontaire); des bruits bizarres de pets vaginaux pendant les rapports sexuels; une sécheresse vaginale; des infections vaginales répétées; des infections urinaires fréquentes; un prolapsus etc.
C’est un impact sur la qualité de vie de ces femmes.

Devant cette situation inconfortable, certaines femmes, au lieu d’en parler au professionnel de santé, préfèrent garder le silence. C’est peut-être lors d’une dysfonction sexuelle ou d’une maladie uro-génitale, en l’occurrence un trouble du périnée, que le problème est évoqué dans l’interrogatoire ou le médecin qui découvre à l’examen.

Ce gêne qu’elles ont pour en parler, amène certaines d’entre elles à se mettre à la recherche de solutions. Entre médicaments douteux et médicaments de la rue, elles pensent pouvoir resserrer leur vagin. Elles se laissent aller avec toutes les conséquences fâcheuses qui en découleront sur leur santé sexuelle et reproductive.

C’est le lieu justement de déconseiller ces femmes quant à l’utilisation de produits ou de substances non fiables et de les orienter plutôt vers les formations sanitaires devant ces signes.

En cas de vagin large et béance vulvaire, la solution est chirurgicale (si la kinésithérapie n’est pas indiquée, rééducation périnéale inefficace, un traitement par laser vaginal qui n’a pas abouti), une opération de chirurgie esthétique qui permet de rétrécir l’orifice vaginal et vulvaire, mais aussi de renforcer les muscles du périnée.

Une solution chirurgicale qui permet une réfection anatomique et qui redonne au couple son confort sexuel d’autrefois !

#Pr_Charlemagne_Ouedraogo
#Gynecologue_Obstetricien

ARTICLES SIMILAIRES

Contrôle des produits de grande consommation : plus de 56 tonnes de maïs, de petit mil et de sorgho saisies pour exportation frauduleuse au mois de juillet 2022.

INFOWAKAT

Mali : reprise des rotations des contingents de la Mission de l’ONU

INFOWAKAT

Le Mali annonce s’être acquitté de ses dettes

INFOWAKAT

Burkina : vers la nécessité de sécuriser l’axe Ouaga-Kaya-Dori.

INFOWAKAT

Burkina : Gouvernement et syndicats s’accordent sur des recommandations

INFOWAKAT

Sahel : Deux soldats tombés entre Dori et Sebba

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR