A LA UNE Actualité Burkina Société

13è journée africaine des frontières : Les autorités ivoiriennes et burkinabè prônent la cohabitation pacifique

𝐋𝐚 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐍𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐅𝐫𝐨𝐧𝐭𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐨̂𝐭𝐞-𝐝’𝐈𝐯𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐝𝐮 𝐁𝐮𝐫𝐤𝐢𝐧𝐚 𝐅𝐚𝐬𝐨 𝐨𝐧𝐭, 𝐜𝐨𝐧𝐣𝐨𝐢𝐧𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭, 𝐨𝐫𝐠𝐚𝐧𝐢𝐬𝐞́ 𝐥𝐞 𝐯𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞𝐝𝐢 𝟎𝟗 𝐣𝐮𝐢𝐧 𝟐𝟎𝟐𝟑, 𝐚̀ 𝐋𝐚𝐥𝐞́𝐫𝐚𝐛𝐚, 𝐞𝐧 𝐑𝐞́𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞 𝐂𝐨̂𝐭𝐞 𝐝’𝐈𝐯𝐨𝐢𝐫𝐞, 𝐥𝐚 𝟏𝟑𝐞 𝐉𝐨𝐮𝐫𝐧𝐞́𝐞 𝐀𝐟𝐫𝐢𝐜𝐚𝐢𝐧𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐅𝐫𝐨𝐧𝐭𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 (𝐉𝐀𝐅). 𝐏𝐥𝐚𝐜𝐞́𝐞 𝐬𝐨𝐮𝐬 𝐥𝐞 𝐭𝐡𝐞̀𝐦𝐞 : « 𝐋𝐞𝐬 𝐟𝐫𝐨𝐧𝐭𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐟𝐚𝐜𝐞 𝐚𝐮𝐱 𝐝𝐞́𝐟𝐢𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐨𝐩𝐞́𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐟𝐫𝐨𝐧𝐭𝐚𝐥𝐢𝐞̀𝐫𝐞, 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐡𝐞́𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐬𝐨𝐜𝐢𝐚𝐥𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐡𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐚𝐜𝐢𝐟𝐢𝐪𝐮𝐞 », 𝐥𝐚 𝐦𝐚𝐧𝐢𝐟𝐞𝐬𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐯𝐢𝐬𝐞 𝐚̀ 𝐟𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐳𝐨𝐧𝐞𝐬 𝐟𝐫𝐨𝐧𝐭𝐚𝐥𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐞𝐬𝐩𝐚𝐜𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐩𝐚𝐢𝐱, 𝐝𝐞 𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐞𝐭 𝐝’𝐢𝐧𝐭𝐞́𝐠𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧.

« Les frontières face aux défis de la coopération transfrontalière, de la cohésion sociale et de la cohabitation pacifique », c’est sous ce thème que les autorités ivoiriennes et burkinabè ont célébré la 13e Journée Africaine des Frontières (JAF) à Laléraba, en terre ivoirienne.
Pour le Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire, Monsieur Diakalidia KONATÉ, le choix de Laléraba n’est pas fortuit. Il s’agit, selon lui, de témoigner la solidarité du peuple ivoirien aux Burkinabè et d’encourager la population à œuvrer davantage dans le sens de la fraternité, de la cohésion et de solidarité envers leur voisin secoué par une vague terroriste. « Nous célébrons le retour de la confiance, la fraternité entre les deux Etats, à travers cette Journée Africaine des Frontières. L’État attend de vous que vous n’acceptiez pas d’accueillir toute personne dont le comportement peut mettre à mal la paix et la sécurité dans vos villages. Ensemble, nous viendrons à bout de ces entrepreneurs de la violence. Nous devons tous nous donner la main pour préserver la paix », a insisté Monsieur KONATÉ.

Pour sa part, la Secrétaire Permanente de la Commission Nationale des Frontières du Burkina, Madame Salimata DABAL, a soutenu que la coopération transfrontalière demeure un maillon essentiel dans la gestion des frontières. « Il faut mettre l’accent sur la coopération transfrontalière qui peut aider les pays frontaliers à résoudre les problèmes rencontrés et pour aller ensemble vers la paix », a indiqué Madame DABAL.

Les deux responsables des régions des Cascades et du Tchologo ont remercié les acteurs frontaliers des deux pays pour les efforts déployés en vue du renforcement de la coopération transfrontalière, avant d’exhorter les populations à collaborer avec les Forces de Défense et de Sécurité. Car, sans sécurité, ont-ils relevé, il n’y a pas de développement socio-économique.
Le Gouverneur de la région des Cascades, le Colonel Jean-Charles SOMÉ, a fait savoir que la Journée Africaine des Frontières va renforcer davantage les relations entre les deux pays. « Le Burkina Faso s’est engagé dans une dynamique de gestion des frontières visant à procéder à la délimitation et à la démarcation de l’ensemble de ses frontières, à promouvoir la coopération transfrontalière et à faire des zones frontalières des espaces de coopération et de développement socio-économique afin d’éviter les conflits frontaliers de tout genre », a laissé entendre le Colonel Jean-Charles SOMÉ. .

Le 2e Vice-président du Conseil régional du Tchologo, Monsieur Moussa KONÉ, représentant le parrain de la 13e Journée Africaine des Frontières, le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense de la Côte d’Ivoire, Monsieur Téné Birahima OUATTARA, a appelé les acteurs à relever les défis des frontières pour construire un monde où la coopération transfrontalière, la cohésion sociale et la cohabitation pacifique seront les piliers de notre société. « Ensemble, nous pouvons créer un avenir où les frontières ne sont plus des obstacles, mais des opportunités. Un avenir où la coopération, la solidarité et le respect mutuel sont les fondements de nos sociétés. Il est temps de repenser notre approche des frontières qui doivent être perçues comme des espaces de convergences, de rencontres, de brassages et d’échanges », a déclaré Monsieur KONÉ.

Du matériel agricole composé entre autres, d’un tricycle, de moulins, de brouettes, de paires de bottes, de machettes et de limes, a été offert à des coopératives féminines pour leur autonomisation. Des équipements informatiques (ordinateurs, imprimantes) et des fournitures de bureaux ont été remis à la Sous-préfecture de Kaouara.
Un défilé des différentes couches sociales a également marqué cet événement et témoigné de l’excellence des relations entre Laléraba/Côte d’Ivoire et Léraba/Burkina Faso.

𝐃𝐂𝐑𝐏/𝐌𝐀𝐓𝐃𝐒

#Journéeafricainedesfrontières
#JAF
#CNFCI
#SPCNF

ARTICLES SIMILAIRES

Soutien aux personnes vivant avec un handicap : des motocyclettes et un forage pour la Coordination des associations de la province du Nahouri

INFOWAKAT

Ouagadougou : Désencombrement du domaine public

INFOWAKAT

« Le destin commun de l’Europe se joue en Afrique » (général François Lecointre)

INFOWAKAT

Crise énergétique au Mali : le Niger prêt à livrer 150 millions de litres de gasoil pour pallier la situation

INFOWAKAT

Alliance des États du Sahel : La force conjointe neutralise de nombreux terroristes

INFOWAKAT

TOENI : DES GENDARMES REPARENT UN MOULIN EN PANNE DEPUIS DES MOIS

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR