Actualité Articles Burkina Sécurité

Attaque dans la région de l’Est : Un policier tué et deux autres blessés par des individus armés non identifiés

Selon des sources sécuritaires, le village de Natiaboani situé sur l’axe Pama-Fada a fait l’objet d’une attaque dans la nuit du 13 au 14 février 2018 par des individus armés non identifiés.

Dans la partie Est du Burkina Faso, la forte présence des groupes d’auto-défense Koglweogo et leur acceptation par la population dissuadait l’installation des auteurs des attaques similaires à celles qui ont cours dans la région du Sahel jusqu’à cette nuit du 13 au 14 février 2018. Pouvons-nous donc conclure que les terroristes gagnent du terrain dans la région de l’Est ?

Nos sources nous indiquent que le bilan provisoire fait état d’un policier tué, de deux (02) autres blessés qui ont été évacués au Centre Hospitalier Régional de Fada. Nous notons aussi dans ce bilan qu’un policier manque toujours à l’appel.

Selon nos analyses, l’installation des groupes armés dans la région de l’Est pourraient s’accélérer avec la bénédiction des Koglweogo qui ont maille à partir avec les forces de sécurité dans certaines localités de cette région. Vu que les groupes armés à connotation terroriste ne s’attaquent qu’aux forces de défense et de sécurité (FDS) et aux autres symboles de l’Etat, et que ces mêmes FDS ne sont pas en bonne entente avec les Koglweogo, on pourrait y voir un rapprochement des intérêts des deux camps face aux hommes de tenue.

En outre, nous observons qu’avec la montée en puissance des opérations de la force conjointe G5 Sahel, les groupes armés jadis basés dans la région du Sahel, sont entrain de multiplier leurs emprises dans d’autres régions comme la région du Centre Nord, avec l’attaque de la gendarmerie de Bourzanga, la région du Nord avec les attaques répétées sur les forces de défenses et de sécurité présentes dans la commune de Banh, la région de la Boucle du Mouhoun avec les attaques dans le Sourou.

Si nous conjuguons cette donne, avec le fait que les opérations du G5 Sahel ne prennent pas en compte la région de l’Est et l’antécédent de la tentative d’installation d’un groupe terroriste dans la forêt du Parc du W, à la frontière avec le Bénin, nous disons que les autorités burkinabè doivent agir vite pour renforcer le maillage sécuritaire dans cette partie du Burkina Faso.

Barro Daouda

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Covid19-BF : 01 cas importé confiné à Gaoua

INFOWAKAT

Sécurité : le gouvernement veut déménager le camp de réfugiés de Mentao

Jordan MEDA

Burkina : Ablassé Ouédraogo a « essuyé des « larmes » en voyant le journaliste Damiss dans une clinique

Jordan MEDA

Affaire Béouindé : le TGI de Diébougou désormais chargé du dossier

REDACTION

Mutilation génitale féminine : les jeunes s’engagent pour une « rupture »

Jordan MEDA

Burkina : « Le MPP devrait avoir simplement la décence de faire un second mea culpa », V. TOUGOUMA

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR