Actualité Burkina Société

Bientôt un mémorial pour le père de la révolution Thomas Sankara

Un groupe de réflexion composé des amis, parents et héritiers de Thomas Sankara a voulu, par une conférence de presse qu’il a organisée le jeudi 25 août 2016 à Ouagadougou, faire part à l’opinion nationale et internationale, mais aussi aux « héritiers » de Thomas Sankara d’un projet de construction d’un mémorial au nom du père de la révolution. La conférence de presse vise à présenter le projet et informer l’opinion nationale et internationale de la tenue d’une première rencontre constitutive du Comité International le 02 octobre 2016.  Le lancement dudit projet se fera également le même jour à Ouagadougou en commémoration à la date à laquelle Tomas Sankara a prononcé le Discours d’Orientation Politique (DOP) sous la révolution. Jerry Rawlings, ancien président du Ghana, est le président d’honneur du comité international d’initiative.

Somkey, artiste musicien
Somkey, artiste musicien

Le projet de construction d’un mémorial Thomas Sankara, à en croire les conférenciers, est né de la volonté de fédérer plusieurs initiatives pour rendre visible le plan d’action de la révolution burkinabè de 1983. Cette idée est née de la volonté de « créer des espaces spéciaux pour des activités culturelles, politiques et sociales qui permettent aux Burkinabè, aux hommes et femmes du monde entier, de revivre les œuvres de la période révolutionnaire de 1983 à 1987 », a laissé entendre Abdoul Salam Kaboré, Ex Ministre de la Santé sous la Révolution. L’objectif de ce projet est de construire un mausolée pour Thomas Sankara. C’est dans ce contexte que le projet de mémorial constitue une initiative fédératrice, visant à mettre en commun toutes les idées, initiatives et moyens intellectuels, matériels, financiers, etc., afin de « voir naître enfin un espace digne du père de la révolution burkinabè », a-t-il ajouté.

Qui peut être membre du comité ?

Sams’K le Jah, « un héritier » de Thomas Sankara
Sams’K le Jah, « un héritier » de Thomas Sankara

Le comité international est composé de personnalités indépendantes et engagées dans la promotion de l’héritage de Thomas Sankara. Le comité est autonome et indépendant. Pour l’artiste musicien Serge Bambara alias Smokey, « tous les amis et sympathisants de Thomas Sankara à nos jours, tous ceux qui se sentent un peu héritier de cette lutte, tous ceux qui sont pour le fait de la nationalisation de l’histoire du Burkina Faso », peuvent apporter leur contribution à la réalisation de ce projet. Aussi, pense-t-il que ce projet permettra de siphonner les souvenirs, que les populations avaient longtemps dans leur mémoire pour Thomas Sankara, dans les livres, les musées, sous les photographies, etc. « Que tout cela devienne un acquis afin que tous ceux qui avaient rejeté l’œuvre de Thomas Sankara aux calendes grecques puissent voir cette œuvre un grand jour adouber par le monde entier ». John La réalisation d’une œuvre implique de grands efforts et moyens financiers, voir technique. Dans cette optique, les initiateurs du projet sollicitent l’accompagnement du Gouvernement. Bien que ce projet ne soit pas un projet gouvernemental, Abdoul Salam Kaboré demande au gouvernement de leur accorder le site qu’ils ont choisi pour le mausolée. Il sollicite également une rentrée de fond de la part de notre gouvernement pour inciter les autres à y contribue. Les initiateurs de ce projet comptent le réaliser au plus tard en janvier 2018.

Abdoul Salam Kaboré, ex-Ministre de la Santé sous la Révolution
Abdoul Salam Kaboré, ex-Ministre de la Santé sous la Révolution

Les enjeux du projet du Mémorial Thomas Sankara

La construction du mémorial Thomas Sankara comporte plusieurs enjeux déterminants pour l’histoire du Burkina Faso et celle de l’Afrique. C’est de rendre populaire et accessible au grand public le projet politique de Thomas Sankara et de ses camarades révolutionnaires en termes de courage politique et d’audace dans la réalisation des défis d’un développement centré sur les ressources propres du pays.

Armand Kinda

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Assises nationales : les Forces vives de la Nation examinent la suite à donner à la Transition

INFOWAKAT

Un ancien président épouse une ex-ministre : Bah N’Daw et Dr. Fanta Siby pour le meilleur et pour le pire

INFOWAKAT

Ecole nationale de Police : 777 nouvelles compétences prêtes à servir la Nation

INFOWAKAT

Lutte contre le terrorisme : le Chef suprême des Armées salue l’engagement des Volontaires pour la Défense de la Patrie

INFOWAKAT

Sécurité intérieure : 10 personnes interpellées pour des faits de terrorisme à Ouagadougou

INFOWAKAT

Séminaire gouvernemental : réguler les budgets ministériels pour satisfaire les besoins des populations

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR