Burkina Ecomedia Politique

Bureau consulaire: deux ans après, qu’est ce qui est fait?

Deux ans après le début de son mandat, le bureau consulaire de la chambre de commerce, dresse  ce mardi 12 mars 2019 un bilan plutôt satisfaisant. Avec un taux de réalisation de 79,68 %, le président de la chambre du Commerce Mahamadi Sawadogo estime que la mise en œuvre du Plan Stratégique de la Mandature (PSM) est constante et rassurante.

Ayant pour ambition de faire de la chambre de commerce une institution performante de proposition pour les pouvoirs publics, des réalisations ont été faites sur 5  axes stratégiques par le bureau consulaire au cours de l’année 2018. Et les choses avancent en croire le président de la chambre de commerce

Mahamadi Sawadogo

Le bureau s’était fixés cinq axes. Le premier consiste en « l’amélioration de la gouvernance et la mobilisation de l’intelligence consulaire ». Et à titre d’exemple, plus de 209 milles documents d’importation et d’exportation ont été délivrés par la Société de gestion de la plateforme du système de liaison virtuelle pour les opérations d’importation et d’exportation ( SOGESY).

Le développement du « capital humain et facilitation de l’accès au financement du secteur privé » qui constitue le 2ème  a aussi connu un bond. A cet effet, 224 étudiants et vingt salariés ont été formés sur l’autoproduction d’énergie solaire. Deux nouvelles filières de formation qui sont « l’électricité auto » et « la licence en transport logistique » ont été ouvertes, affirme le directeur général (DG) de la chambre de commerce, Issaka  Kargougou.

Le 3ème  axe basé sur le développement de l’intelligence économique et du portefeuille de services d’appui-conseil aux entreprises, enregistre un taux de réalisation de 85,99 % tandis que le 4ème , relatif à l’accompagnement de proximité des entreprises dans les régions est à un taux de 93,57 %.

Le 5ème et dernier palier qui était consacré au renforcement de l’offre en infrastructures et en équipements économiques n’a pas été en reste. Le bureau consulaire explique que plusieurs bâtiments ont donc été construits dont entre autres le siège de la chambre de commerce su Burkina Faso à Lomé, et le chantier des travaux de construction du campus consulaire.

50 millions pour des associations féminines

Mais toutes ces réalisations ne doivent pas cacher les difficultés. Pour le DG de la chambre de commerce, les importations frauduleuses ont réduit la compétitivité des entreprises. « L’année écoulée a été particulièrement éprouvante pour le Burkina Faso et son économie au regard du contexte sécuritaire sous régional et national », indique le président de la chambre de Commerce et d’Industrie, Mahamadi Sawadogo.

Comme perspective, les élus consulaires ont prévu de doter des associations féminines régionales en équipement, pour un montant de 50 millions de FCFA. Un projet d’appui  de 70 millions de francs CFA à la transformation industrielle et artisanale sera bientôt lancé.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sortie de la 23e promotion des élèves-officiers d’active : le Chef de l’Etat est arrivé à Pô

INFOWAKAT

Soutien aux personnes vivant avec un handicap : des motocyclettes et un forage pour la Coordination des associations de la province du Nahouri

INFOWAKAT

Ouagadougou : Désencombrement du domaine public

INFOWAKAT

TOENI : DES GENDARMES REPARENT UN MOULIN EN PANNE DEPUIS DES MOIS

INFOWAKAT

Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 11 avril 2024

INFOWAKAT

Ouagadougou : un camion citerne douteux saisi par la police municipale

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR